lundi 24 mai 2021

Le bonheur est une valise légère de Frank Andriat

Le bonheur est une valise légère de Frank Andriat
Auteur : Frank Andriat
Maison d'édition : Marabout
Date de sortie : Septembre 2018
ISBN : 978-2-501-13524-5
Pages : 253
Prix : 6,90

Résumé : Souvent, il suffirait d'un signe pour que nous trouvions notre chemin : un regard, une main tendue, un sourire. Selma a réussi dans la vie mais elle n'est pas heureuse. Placer le faire avant l'être l'a perdue. Un jour, elle rencontre un homme paisible dans un train, quelqu'un qui lit Christian Bobin et qui, comme elle, adore Jean-Jacques Goldman. Au fil du temps, il lui apprend que le bonheur est une valise légère et que la vie qu'on accueille apporte plus de joie que celle qu'on maîtrise.  Dans ce roman à la fois simple et profond, écrit d'une plume alerte et sensible, Frank Andriat invite les lecteurs à réfléchir à leurs limites, au bonheur à côté duquel ils passent en en voulant toujours trop, à ce que notre mode de vie nous enlève en exigeant chaque fois plus de nous, et les conduit, par petites touches, vers une vision plus sereine de la vie.

MON AVIS : Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre de cet auteur. Qu'est-ce que ça fait du bien... On suit Selma, une jeune femme ambitieuse prête à sacrifier sa vie privée pour son travail. Un jour, alors qu'elle doit prendre le train afin de vendre son produit, il y a une grève de train l'obligeant à prendre le suivant et donc à arriver en retard. Au cours de ce voyage, sa rencontre avec un passager va changer un petit quelque chose en elle.

Selma est le personnage de la vie actuelle par excellence. Métro, boulot, dodo. C'est un peu comme ça que ça se passe. On trace sa vie à une vitesse folle en maitrisant tout alors qu'on devrait savoir prendre le temps. Frank Andriat a une écriture incroyable pleine de douceur, de vérité et de poésie. C'est d'autant plus intéressant qu'il utilise les chansons de Jean-Jacques Goldman. Sans la musique, les textes sonnent différemment. J'ai bien l'intention de découvrir Christian Bobin. Il faut juste que je choisisse un livre.

Le personnage que rencontre Selma est énigmatique. J'adore les personnages mystérieux dont on ne sait rien. Ses propos sont justes et très beau. Je le voyais sans cesse avec un livre, dégageant une nonchalance et une sérénité à toute épreuve. Sa vision de la vie et des épreuves est juste incroyable. On devrait tous vivre comme ça. J'adore son métier et le choix de chacun de ses mots.

En bref, Frank Andriat a un talent certain de nous faire observer notre société actuelle avec sensibilité tout en nous poussant à la réflexion. L'essentiel reste de nous faire du bien, de nous apaiser et certainement pas de nous déprimer. Un petit bijou à lire quand on a besoin de se faire du bien.

jeudi 20 mai 2021

Chroniques mangas


Kotteri Veil
Je vous présente une nouvelle maison d'édition par le biais de ce manga atypique dont j'ai lu les deux tomes. (blogger bug du coup je n'ai pas pu vous mettre la couv' du second tome). J'ai hésité avant de craquer pour ce manga. Les graphismes sont à la hauteur de la couverture. Ils sont expressifs avec un brun de malice. Honnêtement, il ne se passe rien dans ce manga. C'est juste la relation entre une femme qui garde les paupières fermées et un homme qui l'engage comme secrétaire mais c'est fascinant. Elle est loin d'être toute mignonne.Bien au contraire. J'ai beaucoup aimé ce manga qui a sûrement plusieurs niveaux de lecture.



Alpi the soul senders : Petite découverte. Je plaide coupable. C'est les graphismes qui m'ont fait craquer. Ils sont sublimes. Alpi est une enfant qui aide l'âme des créatures à quitter le monde. En parallèle, elle cherche à retrouver ses parents. Alpi est fascinante. Le paradoxe réside dans le comportement enfantin qu'elle peut avoir avec sa fonction qui l'oblige a sacrifice et maturité. Ce tome est un tome de présentation. J'ai juste hâte de lire la suite qui m'attend sagement dans ma PAL. Précision : le graphisme des créatures est juste dingue.





Nouveauté dont tout le monde a entendu parler. Une adaptation en manga d'un roman. Une servante se retrouve au service d'une concubine après avoir sauvé cette dernière grâce à ses talents d'apothicaire. De là, sa vie va changer. J'ai adoré l'héroïne. Elle est complètement cinglée et je pense qu'on est loin d'avoir tout vu. Jinshi est le héros masculin que l'on aime : calculateur mais pas seulement. Il est masochiste.






L'ultime tome de cette série. Depuis le temps que j'attendais ce tome...Honnêtement, je ne suis pas sûre qu'il était utile. J'ai bien aimé mais ce n'est pas ce tome qui va me marquer le plus.










Nouveau manga de Akiko Higashimura. La pauvre mangaka a mis la barre très haute avec "le tigre des neiges". Du coup, on attend le même niveau avec chaque série mais non. C'est sympa mais pas exceptionnel. Pourtant, la thématique est plus que moderne : les trentenaires célibataires. C'est mal vu dans la société où qu'on soit dans le monde. Ici, les trois femmes que l'on suit sont désespéré à l'idée de trouver un homme. La mangaka pousse les choses très loin pour montrer que c'est absurde, qu'on peut vivre célibataire si c'est par choix.




On reste avec la même mangaka et son histoire personnelle. Je suis très curieuse de lire la suite. Adorant son travail, j'ai très envie de connaître son parcours. Cette série est courte en 5 tomes. On en reparlera quand j'achèterai la suite.


jeudi 13 mai 2021

Fingus Malister tome 1 : feux follets, mandragore et cadavre frais de Ariel Holzl

Fingus Malister tome 1 : feux follets, maandragore et cadavre frais de Ariel Holzl
Auteur : Ariel Holzl
Maison d'édition : Rageot
Date de sortie : 2 Octobre 2019
ISBN : 978-2-7002-7378-6
Pages : 292
Prix : 12,50

Résumé : " Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d'or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu'il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli ! ". Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie.
Mais il a besoin de l'aide d'une sorcière plus têtue que lui...

MON AVIS : Ariel Holzl est de retour! je sais. C'est sorti en 2019 mais on s'en fout. L'essentiel, c'est d'avoir un roman de cet auteur sous la main. Il faut dire que son domaine de prédilection est de jouer avec la mort et les méchants comme toujours mais ils ont toujours bon fond justement.

Ici, on suit Fingus malister, apprenti seigneur maléfique. Il est orphelin et une amie sorcière nommée Polly au caractère bien trempée. Leurs échanges sont justes drôles. Franchement rien que pour ça, il faut les lire. Les expressions de Fingus (que j'aurai du noté) sont les choses qu'on devrait dire parfois juste pour voir la réaction des gens. 

Fingus est un personnage attachant. On se rend vite compte qu'il n'a pas du tout la personnalité pour être maléfique. il pense simplement que c'est ce qu'il doit faire comme ses ancêtres le faisait avant. Soyons honnête, il n'est pas doué pour faire peur. Il est surtout maladroit et gaffeur. Ça le rend juste attachant. Alors quand il va passer les tests pour rentrer à l'académie de magie, vous imaginez bien que rien ne se passera comme prévu.

J'avoue que je m'attendais à plus. En même temps, l'auteur avait frappé fort avec "les sœurs carmines". Je pense que j'ai mis la barre haute parce que ce roman est assez proche dans l'idée mais le public visé n'est pas tout à fait le même. En bref, j'ai passé un chouette moment avec Fingus et ses idées farfelues.

mardi 11 mai 2021

Multi chroniques BD asiatique


Cette bande dessinée regroupe 4 nouvelles mettant en avant des exemples de femmes chinoises. Ces nouvelles sont enseignées dans les écoles chinoise afin de montrer quelles qualités les femmes doivent avoir. J'ai particulièrement apprécié celle consacrée à une famille de guerrière. Une autre est consacrée à une femme qui se fait passer pour un homme afin de pouvoir aller dans une école d'élite.


Cette BD raconte la véritable histoire de l'autrice qui vit aux États Unis. Elle a connu la transition de la Chine après la mort de Mao. C'est très intéressant puisqu'elle mentionne des faits historiques que l'on ne connaît pas forcément ou dont on a vaguement entendu parler en cours d'histoire. À cela s'ajoute la propagande chinoise.
Petite découverte fort sympathique. Ce monsieur poste des textes courts sur les réseaux sociaux accompagné par les illustrations dont vous pouvez voir un aperçu sur la couverture. Au regard de son succès, voici la version livre. Il en a publié un autre que je n'ai toujours pas acheté. Ce livre est à l'image du titre : simple et calme. Il y a une page qui m'a fait vraiment rire. La style est tellement élégant par rapport à la thématique. C'est hallucinant. C'est vraiment de l'art. Je sais que je relirai ce livre à l'occasion.

lundi 26 avril 2021

Inofrmation importante

Bonjour à toutes et à tous,

Juste une petite information concernant la newsletter du blog. Feedburner, que j'utilisais jusqu'à il y a peu cesse sa fonction de newsletter. De ce fait, j'en ai créé une nouvelle que je perfectionnerai au fil du temps. Rassurez-vous. Pour ceux qui étaient déjà inscrit, vous la recevrez toujours. Pour les autres, n'hésitez pas à vous inscrire.

Vous n'en recevrez, comme avant, que lorsqu'il y aura une nouveauté sur le blog donc pas d'inquiétude. J'ai fait tous les tests pour être sûre que cela fonctionne.




dimanche 25 avril 2021

Calame tome 1 : les deux visages de Paul Beorn

Calame tome 1 : les deux visages de Paul Beorn

Auteur : Paul Beorn
Maison d'édition : Bragelonne
Date de sortie : 11 mars 2020
ISBN : 979-10-281-0773-4
Pages : 552
Prix : 7,90

Résumé : Après un an de guerre civile au royaume de Westalie, une rébellion est écrasée dans le sang au cours de l’assaut contre la capitale. Son chef légendaire, Darran Dahl, est tué dans un affrontement avec le roi lui-même et ses partisans sont jetés au cachot.
D’Arterac, célèbre légendier, vient trouver la jeune Maura, la première lieutenante de Darran Dahl, et lui propose un marché : la suspension de son exécution en échange de la véritable histoire du chef rebelle, ce mystérieux guerrier aux origines obscures, aux intuitions géniales, que l’on prétendait indestructible. La jeune fille raconte alors sa rencontre avec cet homme, dont elle a été la domestique avant de devenir sa plus fidèle alliée au cours de la guerre civile. Mais, profitant de ce sursis, Maura prépare peu à peu son évasion pour reprendre la lutte…


MON AVIS : Merci aux vénérables de Book en stock et Bragelonne pour ce service presse.

On suit Maura, une rebelle sorcière arrêtée après une rébellion voit sa condamnation suspendue en échange de son histoire et surtout de celle de Darran Dahl, le chef légendaire. On suit donc ses conditions de détentions, l'évolution de son plan pour s'évader et ses rencontres avec le Comte d'Arterac, légendaire conteur qui n'écrit que la vérité.

Maura est un personnage haut en couleur. J'ai adoré son caractère bien trempé, son franc parlé et surtout le fait qu'elle pourrait être comme n'importe quelle fille. Considérée comme étrangère à son village, elle a grandi assez isolée et s'est passionnée pour les animaux. Son pouvoir de sorcière est juste géniale. C'est vraiment bien expliqué.

Concernant Daran, je n'en dirai pas trop. Ce personnage est l'un des plus charismatique et mystérieux que j'ai pu découvrir. Selon moi, la meilleure façon de le connaître, c'est de lire le livre et non que je vous le présente. Les informations sont distillées comme il faut tout au long de la lecture. On a droit à quelque retournement de situations le concernant et des révélations qu'il vaut mieux garder secrètes pour plus d'effet de surprises.

Les thèmes abordés dans ce roman sont tellement d'actualité. La rébellion est accès sur la façon dont sont traitées les femmes. D'ailleurs la réponse de ces dernières est pour le moins...radicale. Au fil de l'histoire, on découvre la différence énorme entre la légende et la vérité. C'est le principe de la rumeur. Chacun déforme petit à petit l'histoire pour la transformer à sa guise. L'auteur y parle également de la différence entre les villages et les grandes villes, de la politique et de son pouvoir pas toujours juste voir pas du tout.

En bref, ce roman est un coup de cœur pour moi. L'auteur a parfaitement maitrisé ce premier tome et j'ai hâte de me procurer la suite. Je sens que je ne suis pas au bout de mes surprises.



lundi 12 avril 2021

Multi chronique Bande dessinée


peau d'homme
Tout le monde en a entendu parler. Et effectivement, cette BD est incroyable. On suit une femme qui va enfiler une peau d'homme afin de connaître son futur mari à une époque ou les époux ne se rencontraient qu'après le mariage. Ce livre parle parfaitement du rôle de la femme à l'époque, de l'homosexualité et de tout ces sujets qui font parler aujourd'hui avec perfection.

madame butterfly
J'ai découvert cette histoire enfin. Honnêtement, je suis incapable de dire si c'est un opéra avant d'être un livre ou inversement. La seule chose qui est sûre, c'est que c'est basé sur des faits réels. Au final, j'en ai souvent entendu parler sans savoir de quoi il est question. C'est vraiment triste comme histoire. Un soldat américain épouse une japonaise et repart dans son pays. Entre-temps, elle a un enfant de lui. Je ne vais pas plus loin mais franchement, je ne m'attendais à l'intensité de cette histoire qui se déroule au moment de l'occupation américaine au Japon.
faut pas prendre les cons pour des gens
Dernier tome de cette série consacrée à la satire sociale. C'est un vrai défouloir cette BD pour moi. Tous les sujets sont traités avec humour et très bien fait.
le masque aux mille larmes

le château des étoiles
Dernier tome de la saga et un peu déçu par la fin. J'ai eu le sentiment de rentrer dans une autre histoire par rapport au premier tome.









J'adore cette série. J'ai juste hâte de voir la suite qui m'attend dans ma PAL. Je suis surprise par choix scénaristique qui ont été fait.