lundi 5 avril 2021

Hôtel Heartwood tome 2 : un hiver si doux de Kallie George

Hôtel heartwood

Autrice : Kalie George
Maison d'édition : France loisirs
Date de sortie : 2019 chez Casterman
ISBN : 9782203194540
Pages : 192
Prix : 9,90

Résumé : Tombez, flocons ! Au coin du feu, nous sommes si bien, pour gazouiller à pleine voix…
Alors que le froid s'installe dans la forêt, Mona et son amie Tilly, l'écureuil au sale caractère, accueillent les animaux qui viennent hiberner. Quelle chance de déguster une tasse de miel chaud avant de s'endormir dans un lit douillet jusqu'au printemps ! Soudain un drame survient : les réserves sont pillées et la tempête de neige bloque le ravitaillement. Comment affronter l'hiver sans provisions ? Et surtout, qui vole les cuisines ?

MON AVIS : J'adore cette série. C'est tellement mignon. On retrouve Mona employé dans cet hôtel incroyable avec son amie Tilly. Ici on est en hiver. Certains animaux hibernent quand d'autres sont de passage. On découvre d'ailleurs certaines espèces hibernant et les conséquences si elles se réveillent plus tôt que prévu. Néanmoins, un problème survient : les réserves disparaissent et une tempête de neige empêchent le ravitaillement. 

Les solutions et les révélations semblent pleines de bons sentiments mais ça fait du bien. On parle quand même de solidarité, travail d'équipe et d'empathie. Une cliente de ce tome va quand même obscurcir un peu ce tome mais ça reste un roman jeunesse sublimement illustré. Il met vraiment en avant les valeurs importantes dans une société notamment l'écoute et l'empathie (oui je me répète mais ça me semble essentiel).

En bref, j'adore cette série. Il faudra que je me procure les deux derniers tomes puisque France loisirs ne semble pas décidé à les vendre.

jeudi 1 avril 2021

Le mois de Paul Beorn

Bonjour à tous,


petit article particulier pour aujourd'hui puisque je fais partie des partenaires de Book en stock dans le cadre du mois de Paul Beorn. Le principe est simple. Ce mois-ci est consacré à un auteur merveilleux qui se nomme Paul Beorn. J'ai déjà lu "le septième guerrier mage" de lui et "14-14" en collaboration avec Silène Edgard.




Cette fois-ci, dans le cadre de ce partenariat, j'ai reçu le premier tome de la série "Calame" à lire pour le 25 avril au maximum. Le but est également d'échangé avec l'auteur. Vous pourrez lui poser des questions ou tout simplement lui donner vos avis sur ses romans. C'est toujours important pour un auteur d'avoir un retour sur son travail. N'hésitez donc pas à vous rendre sur le blog des vénérables Book en Stock afin d'échanger avec Paul Beorn.


dimanche 28 mars 2021

Valkyrie de Federico Saggio

Valkyrie de Federico Saggio
Auteur : Federico Saggio
Maison d'édition : Auto édition
Date de sortie : 13 Mars 2021
ISBN : 979-8714841873
Pages : 248
Prix : 14,99

Résumé : Levez le voile sur les sombres secrets des Dieux…
Depuis que Midgard a émergé du Ginnungagap et que du chaos primordial est née la vie, une mission est échue aux Valkyries : écumer les champs de bataille, et faire le tri entre les âmes des guerriers occis pour convoyer les braves au Valhalla... Afin qu'aux côtés des Dieux, ils affrontent le Ragnarök qui approche à grands pas.
Mais à mesure que le temps passe, Brunehilde est saisie d'un doute affreux ; Odin est-il réellement à même de les protéger du froid infernal qui avance et menace de les submerger ?
Et qui est ce mystérieux guerrier qui semble avoir la faveur des Ases, et auquel elle est censée apporter une épée ?
Tandis que les fils de sa destinée se nouent jusqu'à la faire suffoquer, la Valkyrie se sent plus seule que jamais. L'heure n'est plus au doute, ni à la passivité... Ou les neuf mondes partiront en fumée.


MON AVIS : Je viens de terminer ma lecture de ce service presse. Merci à l'auteur d'avoir accepté ma demande. Avant de commencer ma chronique, je vais juste vous préciser un point. Il s'agit du troisième tome de la saga de la dernière geste. Les tomes précédents sont également disponibles sur le blog : Sigurd et Le royaume des brumes.

Ici, on suit un personnage qui m'a marqué dans le tome 2 et que je trouvais bien peu présent : Brunehilde, la valkyrie. J'ai découvert d'ailleurs le rôle des Valkyrie que je ne connaissais pas finalement. Ce personnage est très intéressant. Elle est au service de Odin, le Père de Tous mais est pleine de doute. Ce dernier va lui confier une mission : remettre Adelring, une épée à un mystérieux guerrier. Elle le fait en se posant plein de questions. 

Sa curiosité va la pousser au-delà de sa mission de base. D'autres évènements vont remettre en cause son engagement envers les Dieux. Sa vision des mondes va changer. On voit son évolution mentalement mais aussi physiquement au fil de l'histoire. C'est hyper intéressant. Ce roman est à la hauteur de ce que j'imaginais pour elle. Il complète parfaitement les autres tomes et surtout répond à pas mal de questions restées en suspend.

Autre point intéressant : on rencontre Sigmund et Sieglinde, les parents de Sigurd, le héros du premier tome. Je n'en dis pas plus pour ceux qui n'ont pas lu les tomes précédents. En tout cas, ce tome permet de comprendre beaucoup de choses concernant Sigurd et surtout le fait que les personnages ne peuvent fuir leur destin peu importe leur volonté. 

Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai beaucoup aimé Sigmund. Ce personnage reste en accord avec ses émotions et ses principes jusqu'au bout quoiqu'on puisse en penser. Il est vraiment attaché. Quand je pense au sort qui lui est réservé et pour quelle raison, je suis dégoûtée. Cela pose beaucoup de questions concernant le religion en règle générale. On parle quand même des Dieux qui ont un pouvoir de décision important. Je vais pas m'étendre sur le sujet sinon je vais spoiler.

En bref, Brunehilde m'a captivé tout au long de ma lecture par son humanité bien plus présente que son simple rôle de Valkyrie. Si vous ne connaissez pas cette saga et que vous avez le cœur bien accroché, n'hésitez pas à la lire. Elle est juste géniale et hyper bien construite. Ce tome reste moins violent que les autres à mon sens à moins que je ne me sois habituée.

Point lecture 3

dimanche 21 mars 2021

Penser en Chine

Penser en Chine

Auteur : Collectif
Maison d'édition : Folio
Date de sortie : 4 Février 2021
ISBN : 9782072870927
Pages : 560
Prix : 10,30

Résumé : Est-il encore permis de penser tout haut, ou de penser tout court, dans un pays qui fait tant parler de lui sans qu’il soit possible d’y prendre la parole librement ? Comment, dans la furieuse déferlante de nouvelles qui nous arrivent quotidiennement de et sur la Chine, distinguer d’autres voix que celles des médias et des puissants de ce monde ? À quel moment avons-nous pu entendre les analyses de connaisseurs de la Chine dans la durée et, a fortiori, les discours quasi inaudibles des intellectuels chinois eux-mêmes ?
Le but de cet ouvrage collectif est de nous situer par rapport à une Chine qui a envahi notre horizon du fait de sa vertigineuse montée en puissance économique, mais aussi géopolitique et militaire, accréditant ainsi la thèse, devenue un thème central de la propagande officielle, d’un retour en force de son passé impérial.
Après des décennies de régime maoïste, nul n’imaginait la Chine être un jour en mesure de se projeter à l’échelle de la planète. Or, force est de constater qu’aujourd’hui les élites intellectuelles chinoises se sentent assez sûres d’elles-mêmes pour se proclamer sans ambages détentrices de valeurs universelles qui ne doivent rien à celles des Lumières européennes. Mais qu’en est-il en réalité ?

MON AVIS : Merci à la masse critique babelio et à la maison d'édition.

J'ai toujours pensé à la Chine avec ce sentiment paradoxale unique la concernant. Le résumé de ce livre exprimait ce que je ressentais. Ça me paraissait évident de le lire afin de comprendre pourquoi son histoire et ses grands penseurs me fascinent tandis que la Chine actuelle et ce qu'il s'y passe m'effraie. Autant vous le dire, il ne faut pas se fier au résumé.

J'en suis moi-même navrée mais j'ai abandonné ma lecture. Pourtant, j'ai insisté me disant que je finirai bien par le comprendre ou que quelque chose se passerait. Ce livre n'est pas fait pour les personnes n'ayant pas de connaissances sur la Chine. J'en ai très peu me concernant et il m'a été difficile de le lire au point de l'abandonner. Je lisais un passage pour l'oublier le lendemain. De ce fait, il m'a été impossible de le continuer. Cet essai est fait pour des personnes vraiment calé sur la Chine et s'intéressant à la géopolitique. 

En bref, ce livre n'est pas fait pour tout le monde. Avec moi, c'est perdu mais je pense qu'il doit être passionnant pour les personnes intéressées.

mardi 16 mars 2021

Devil's line tome 1 à 14 de Ryo Hanada

Managaka : Ryo Hanada
Maison d'édition : Kana
Prix : 7,45

Résumé :

La société des hommes n’est pas celle que l’on croit. Sans le savoir, elle abrite une population de vampires qui côtoient les humains tout en dissimulant leur vraie nature. C’est ainsi que Tsukasa, étudiante à la vie tranquille, va en faire l’âpre découverte. Sauvée de justesse par un homme nommé Anzai, elle comprend que ce dernier n’est autre qu’un membre d’une brigade spéciale, chargée de neutraliser les vampires ayant franchi l’interdit : boire du sang humain.

Au contact de la moindre goutte, ces créatures deviennent des monstres incontrôlables, animées par une rage folle… que le jeune Anzai, être hybride, a de plus en plus de mal à maîtriser.

Une irrésistible attirance naît entre Tsukasa et Anzai, dont la soif de sang ne cesse de s’accroître en sa présence… Vampire et humain, prédateur et proie…


MON AVIS : J'avais déjà lu les six premiers tomes mais à force d'espacer mes lectures, je me suis un peu perdue dans l'histoire. J'ai donc repris ma lecture de l'ensemble des tomes sur deux ou trois semaines. Oui, c'est assez dingue d'enchaîner les tomes comme ça sachant le nombre de séries commencées qui m'attendent.

C'était une bonne idée de relire les premiers tomes. J'en avais un souvenir très différent. Comme quoi, certains livres méritent une relecture. Cette série met en avant un monde dans lequel les vampires existent. On rencontre Anzai, un vampire travaillant pour la police. Sa vie va basculer lorsqu'il va sauver Tsukasa d'un vampire. 

Et c'est justement ce sur quoi on s'attarde dans les premiers tomes alors que l'intrigue principale se met en place en parallèle. Il faut dire que Anzai n'est pas très sociable et surtout ne connaît strictement rien au relation amoureuse. Tsukasa n'est pas mieux. C'en est tellement niais qu'on en rit. Je vous rassure. Les scènes concernant leur relation sont rares. Elles permettent de se détendre au regard de l'intrigue.

Une attaque terroriste révèle l'existence des vampires dans la société. Suite à cela, la police va chercher les responsable. Problème : les vampires travaillant pour eux sont assignés à résidence le temps que tout se calme. Autant vous le dire, la réaction de la population ne tarde pas. En lisant ce manga, on ne peut s'empêcher de faire le parallèle avec tant d'autres différences non acceptées. Et c'est ce qui est en partie dénoncé dans cette série.

La complexité de l'histoire réside dans cette attaque. Qui l'a organisé? Pourquoi? Qui est ami? Qui est ennemi? Vous pensez savoir pour au final vous faire avoir. Tout au long de la série c'est comme ça. Au point que j'ai arrêté de tenter de deviner la suite de l'histoire, les raisons de cette attaque, les terroristes ou pas.

Un gros point fort de la série : aborder la différence avec normalité. J'ai deux exemples qui m'ont frappé : un personnage de l'histoire est asexuel en plus d'être androgyne. J'étais convaincu que c'était une femme. ba non, c'est un homme. Un autre personnage découvre son homosexualité et un dernier est homosexuel. Ce qui m'a plu, c'est de ne pas le dire dès la première apparition du personnage mais de le mentionner au bon moment de l'histoire sans que le lecteur ne retienne que ça. C'était parfait.

Cette série parle de bien d'autres sujets : la sexualité, la politique, la différence, l'amitié, la confiance, l'impact que le passé peut avoir sur le présent, la manipulation et sûrement bien d'autres mais je ne les ai plus en tête.

Concernant les graphismes, ils sont sublimes. Ils mettent en valeur l'histoire. On est vraiment dedans. Je ne me suis même pas posée de questions ce qui est assez rare. L'esthétique des vampires est vraiment cherché. Le mangaka fait en sorte que le lecteur puisse les identifier tout en faisant en sorte qu'ils puissent être inclus dans la société selon leur caractéristique (je ne peux pas expliquer sinon je révèlerai beaucoup de choses). J'ai quand même une préférence pour Hans Lee même si la plupart des personnages m'ont plu. Il y en a juste un pour lequel mon appréciation a changé au fil de l'histoire mais je n'en dis pas plus.

En bref, au regard de cette pavasse que je viens d'écrire je crois que vous avez compris. J'ai adoré cette série. Je la garde précieusement chez moi et elle n'en sortira pas. Je ne peux que vous le recommandez si vous aimez les mangas complexes et réalistes dans le traitement des sujets.

dimanche 14 mars 2021

Dear Evan Hansen de Collectif

Dear Evan Hansen de Collectif
Auteur : Collectif
Maison d'édition : Bayard
Date de sortie : 3 Mars 2021
ISBN : 979-1-0363-1043-0
Pages : 330
Prix : 16,90

Résumé : Le lycée, de base, c’est l’angoisse. Et pour quelqu’un comme Evan, qui souffre d’anxiété sociale, c’est même carrément l’enfer.
Sur les conseils de son psy, il s’écrit des lettres à lui-même. Mais lorsque Connor, la brute du lycée, lui en vole une, la vie d’Evan bascule. Car, quelques heures plus tard, Connor est retrouvé mort avec la lettre sur lui.
Dès lors, tout le monde est persuadé qu’ils étaient meilleurs amis et Evan se retrouve au centre de l’attention du lycée… et de Zoé, la soeur de Connor, qu’il aime en secret. Pour la première fois, Evan se sent compris, apprécié, il se sent exister. Tout ce qu’il a à faire, c’est maintenir l’illusion.
Et vous, que choisiriez-vous : la vérité ou une nouvelle vie rêvée ?

MON AVIS : Merci à Babelio et à la maison d'édition pour ce service presse.
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre au regard du résumé. Honnêtement, le sujet est quand même délicat. Un roman parlant d'un adolescent qui ment pour être connu, j'avais un doute. Ce n'est franchement pas mes valeurs mais dans le même temps, ça me rendait curieuse. Et je ne regrette pas d'avoir accepté de le recevoir.

Pourtant, ça partait mal. Au début, on rencontre Evan par le biais d'une lettre qu'il doit écrire pour son rendez-vous avec son psy. Une lettre positive sauf qu'il est tout l'inverse. J'ai trouvé le personnage tellement pessimiste que je redoutais que tout le roman soit dans cet optique. Heureusement, ce ne fut pas le cas du tout. 

Evan, comme dit plus haut, est un anti-héros par excellence. Il est solitaire, manque totalement de confiance en lui, a une mère quasiment absente. Pourtant, il essaie de paraître normal en société alors qu'il est comme transparent jusqu'au jour ou Connor est retrouvé mort avec une lettre écrite par Evan. À partir de ce moment, la vie d'Evan va changer. 

Evan a un côté lâche mais pas volontairement. Il ne sait juste pas se faire entendre. Personne ne l'écoute. Étant sa sensibilité, il va donner aux proches de Connor ce qu'ils veulent : une histoire. il va se faire passer pour le meilleur ami de Connor, son confident avec l'aide de Jared.

En lisant ça, on peut se poser beaucoup de questions d'ordre morale. Heureusement, le personnage est attachant et on comprend que la situation lui déplaît totalement, que ce n'est pas lui. Cela se traduit par pleins de choses. Evan est convaincu que ce mensonge permet aux autres de faire leur deuil. Il faut préciser que Connor s'est suicidé.

Ce roman parle de tant de sujets divers et variés. On y parle du mal être, du suicide, de la découverte des premiers émois amoureux et surtout de l'impact qu'un mensonge peut avoir sur une vie. Les conséquences sont ce qu'elles sont. Ce qui m'a le plus frappé dans ce roman, c'est l'évolution d'Evan. Il sait que ce mensonge est une mauvaise idée mais le temps passe et il finit par croire à son propre mensonge. Et étonnamment, ça m'a attristé de voir Evan oublier qui il est.

Émotionnellement, ce roman est intense. On passe par toutes les émotions tout en gardant en arrière plan cette appréhension nécessaire de par le mensonge de Evan. Ce livre pose les bonnes questions. À chacun d'en retirer ce qu'il veut.

Petite précision : ce roman est l'adaptation d'une comédie musicale qui va être adapté également en film. Concernant le roman, je vous rassure, pour ceux qui auraient peur de voir des chanson dedans, il n'y en a pas. C'est vraiment un roman. Je ne connaissais même pas l'existence de la comédie musicale.