mercredi 23 octobre 2019

Furari de Jirô Taniguchi

Furari de Jirô Taniguchi
Auteur : Jirô Taniguchi
Maison d'édition : Casterman
Date de sortie : 13 Mars 2019
ISBN : 9782203192430
Pages : 208
Prix : 18,95

Résumé :
Géomètre et poète, il cartographie la ville et les âmes qui la peuplent.
À Edo, l’ancien Tokyo, un géomètre arpente méthodiquement la ville, mesure, et compte. Pas après pas, il dresse la première carte moderne du Japon.
Si scientifique que soit l’entreprise de cet homme qui marche, figure chère à Jirô Taniguchi, il laisse volontiers vagabonder son esprit et ses sens. Au fi l de ses déambulations, le charme
de l’ancienne capitale et les rencontres inattendues tissent pour qui l’accompagne l’étoffe de rêveries fugitives.

MON AVIS

Après avoir lu la bande dessinée sur le louvre, j'ai eu envie de découvrir d'autres livres de jirô Taniguchi. Je ne pense pas lire tout ce qu'il a fait. Seulement les bandes dessinées qui m'intéressent. Le style de dessins est vraiment très beau et très détaillé. il y a de l'espace dans chaque illustration. 

Ici, on est dans le Japon médiéval. J'adore cette époque historique. On y est vraiment grâce au trait de l'auteur mais également par les traditions et les métiers de l'époque qu'il mentionne. C'est également un hymne à la nature. Le personnage principal essai de comprendre les animaux qu'ils croisent que ce soit la libellule, la baleine ou la tortue par exemple. Il s'en inspire pour son métier.

L'une des rencontres marquantes est celle avec un apprenti travaillant les haïkus. Cet apprenti montre que l'on ne peut jamais atteindre la perfection. On se doit de s'améliorer tout au long de sa vie pour espérer approcher le talent de son maître. Les références aux grands noms de la culture japonaise fait également plaisir à redécouvrir.

En bref, j'ai passé un très bon moment avec cette bande dessinée. N'hésitez pas à me recommander d'autres titres si vous en connaissez.

lundi 14 octobre 2019

Chroniques mangas/BD

Celle que je suis tome 2 Bingo Morihashi
Auteur : Bingo Morihashi / Koko Suwaru
Maison d'édition : Akata
Date de sortie : 14 mars 2019
ISBN : 9782369747116
Pages : 208
Prix : 8,05

Résumé :
"Même si cet amour n'a pas d'avenir, je ne regrette pas de t'avoir connu…"
Tandis que Manase a compris qui elle est, Ayumi semble prête à tout pour séduire Masaki. Mais ce dernier, après une nuit de plaisir, lui fait une étonnante révélation… Pendant ce temps, Etsuko subit, plus que jamais, de la pression de la part de ses parents, qui souhaitent la voir se marier. La roue du destin est en marche, et semble ne devoir épargner les sentiments de personne…

MON AVIS :J'avais beaucoup aimé le premier tome. Ce second et dernier tome est très bien fait. On suit l'évolution de Manase, Etsuko et Ayumi. Concernant Masaki, dès le début, on sait ce qu'il veut réellement. Le point commun des personnages est qu'ils vont faire en sorte de convenir à la société alors qu'ils sont différents et loin des normes de celle-ci. J'ai beaucoup aimé une phrase à la fin du second tome dite par Manase. Je la trouve très juste. J'ai adoré ce manga que je relirai je pense.

Ken'en comme chien et singe tome 1 Fuestudo hitoshi ichimura
Auteur : Fuetsudo/ Hitoshi Ichimura
Maison d'édition : Doki Doki
Date de sortie : 26 Juin 2019
ISBN : 9782818974865
Pages : 162
Prix : 7,50

Résumé : Les habitants du village de Mitsuke sont sommés par un kakuen, une créature mi-homme mi-singe, de déposer une jeune fille en sacrifice au sanctuaire dédié à Tenjin. Le jeune bonze Benzon part alors pour le temple Kôzen-ji chercher de l'aide, et revient en compagnie du célèbre Hayate, un chien exorciste, pour tendre un piège à la créature malfaisante qui terrorise les villageois. Mais rien ne se passe comme prévu quand Mashira le kakuen décide d'adopter le superbe chien. Ainsi commencent les relations tumultueuses, « comme chien et singe », de ces deux êtres surnaturels au gré des saisons du Japon légendaire !

MON AVIS : Merci à ma meilleure amie pour ce cadeau. Pour une fois, je n'ai pas laissé trainer un manga. Les graphismes sont dans la norme du manga. J'ai beaucoup aimé le graphisme pour Hayate, l'homme chien. Concernant l'histoire en elle-même, je n'ai pas été plus convaincu que cela. C'est sans prise de tête et très jeunesse. Je pense que c'est un tome introductif ce qui peu expliquer mon avis quelque peu moyen.


Le tigre des neiges tome 1 Akiko Higashimura
Auteur : Akiko Higashimura
Maison d'édition : Le lézard noir
Date de sortie : 8 Novembre 2018
ISBN : 9782353481385
Pages : 220
Prix : 13

Résumé : Et si Uesugi Kenshin, puissant seigneur de guerre ayant vécu durant l'époque Sengoku, au XVIe siècle, était en réalité une femme ? La mangaka Akiko Higashimura part de cette théorie existante pour nous proposer un manga historique relatant la vie de ce stratège hors pair surnommé le « Tigre d'Echigo ». L'histoire commence en 1529, à la naissance du troisième enfant de Nagao Tamekage, seigneur du château de Kasugayama. Son fils aîné n'ayant pas l'étoffe d'un guerrier, Tamekage veut faire de ce dernierné son héritier, mais à son grand désespoir, c'est une fille qui naît. Il décide alors de l'élever comme un garçon et le nomme « Torachiyo ». Véritable garçon manqué, Torachiyo va grandir dans un petit château des montagnes, sans savoir quel incroyable destin l'attend...

MON AVIS : Je ne remercie pas ma libraire de l'avoir mis en coup de cœur. J'ai craqué d'autant plus qu'il s'agit d'un manga historique sur une partie de l'histoire japonaise que je ne connais pas. Les graphismes sont juste dingue. On sent que l'autrice a fait des recherches. La partie explicative de l'autrice est très drôle (celle pour ceux qui ne connaissent pas l'historie ou qui s'en fichent). J'étais tant dans ma lecture que j'ai loupé l'heure du goûter. C'est dire. Quand je l'ai terminé, j'étais frustrée de ne pas avoir la suite. Je recommande vivement ce manga.

isabella bird tome 1 Taiga Sassa
Auteur : Taiga Sassa
Maison d'édition : Kioon
Date de sortie : 12 Octobre 2017
ISBN : 9791032701669
Pages : 224
Prix : 7,90

Résumé : À la fin du xixe siècle, le Japon s’ouvre au monde et s’occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l’archipel… Le voyage s’annonce long et difficile, mais rien n’arrête la pétillante jeune femme ! Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa sœur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu’elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs !

MON AVIS : Encore un manga historique. On y raconte l'histoire vrai d'une femme exploratrice britannique au Japon. Les graphismes sont somptueux et détaillés. On découvre le Japon du 19 ème siècle dans les moindres détails que ce soit la nourriture, la façon de voyager, les traditions et évènements. Il y a beaucoup de choses à voir. On y parle également des britanniques qui y vivent et de leur vision des japonais. On peut même parler de mépris. Le sexisme aussi y est présent. une femme voulant voyager seule à cette époque...imaginez les réactions. Je lirais la suite de cette série avec plaisir.


Le masque aux mille larmes chauvel ali
Auteur : Chauvel/Ali
Maison d'édition : Dargaud
Date de sortie : 23 Août 2019
ISBN : 9782205068146
Pages : 64
Prix : 14,99

Résumé : Dans la plaine de Mizushiro, une terrible bataille laisse derrière elle un champ de cadavres et de veuves éplorées. L'une d'elles, Sadakïo, est à la recherche de son fiancé, Koburo, lorsqu'elle fait la rencontre de Masamura. Séduit par sa beauté et ému par son chagrin, il lui propose son aide pour rapporter la dépouille de son fiancé jusqu'à son village. Sadakïo, liée par une promesse passée avec Koburo décide alors de partir en quête du masque aux mille larmes. On lui prête le pouvoir de permettre aux vivants de descendre dans le monde des morts et d'en revenir avec l'être aimé. C'est bien ce que Sadakïo a l'intention de faire, et Masamura part avec elle en direction du château de Takedo, où les attend un destin tragique...

MON AVIS : La couverture de cette BD est magnifique et reflète parfaitement l'ambiance de cette série en 2 tomes. Je ne suis pas très bande dessinée mais ici, les graphismes sont sublimes et respectent le Japon de l'époque. J'ai beaucoup de mal à parler de cette BD. Je pense que je saurai en parler pleinement une fois que j'aurai lu la suite et fin de la série tant il y a de mystères et de non-dits.



Madk tome 1 ryo suzuri
Auteur : Ryo Suzuri
Maison d'édition : Taïfu
Date de sortie : Juillet 2019
ISBN : 9782375061497
Pages : 180
Prix : 8,99

Résumé : Makoto est considéré comme un déviant par son entourage à cause de ses inclinaisons cannibales et morbides. Pour parer à l’ennui, il tente d’invoquer sans trop y croire un démon. L’archiduc J, à l’allure majestueuse, apparait alors pour réaliser ses désirs cachés en échange de sa vie, avant de le faire renaître comme un démon. Un démon qui surpassera son créateur...

MON AVISDéconseillé aux âmes sensibles.

J'ai beaucoup hésité avant d'acheter ce manga. Je l'ai feuilleté en ligne et me suis décidée à l'acheter. C'est très loin des yaoi que l'on peut trouver. On suit quand même un adolescent psychopathe en puissance qui va rejoindre les enfers avec un démon. Autant vous dire que pour rejoindre les enfers, il s'en passe des choses pas réjouissantes. À part une scène très malsaine, j'ai trouvé l'idée des graphismes très bien trouvés. Ils sont très fins et fait de telle manière qu'on n'est pas choqué par ce qu'on voit. L'esthétique des personnages également est très atypique. J'ai d'ailleurs bien rigolé lorsque le mangaka explique d'où lui est venu l'inspiration des personnages.

Ce manga est un titre audacieux. Je n'aurai pas cru voir ça édité en France mais tant mieux. J'adore les éditeurs qui innovant et audacieux.



mercredi 9 octobre 2019

Les noces de la renarde de Floriane Soulas

Les noces de la renarde de Floriane Soulas
Autrice : Floriane Soulas
Maison d'édition : Scrinéo
Date de sortie : 2 mai 2019
ISBN : 978-2-36740-704-3
Pages : 592
Prix : 18,90

Résumé :
1467, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits Dieux de la province d’Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et plus particulièrement à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan…
2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaï, esprits et monstres du folkore japonais. Solitaire à cause de ce don qu’elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société.
Jusqu’au jour où un esprit tente de s’introduire dans ses rêves et que Natsume, une fille de sa classe, l’entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale…
Deux univers qui se croisent, deux destins qui s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation.

MON AVIS : Est-il nécessaire de vous dire à quel point j'aime la couverture de ce livre? Il ne pouvait que me plaire. Ma passion pour le Japon est pleinement satisfaite. Je suis pourtant méfiante lorsqu'un européen écrit une histoire se passant au Japon. Mon instinct de lectrice a eu raison de moi et surtout eu du flaire. J'ai été plus que surprise par ce roman.

On suit deux histoires qui se rejoignent. L'une en 1467 suit Hikari, une déesse qui se passionne pour les humains alors que ce n'est pas autorisé. Le personnage de Hikari est d'une certaine façon en avance sur son temps par rapport à ses sœurs. Elle va s'attirer des ennuis à cause de cela. Le plus gros point fort de ce roman est le travail de recherche fait sur la culture japonaise et surtout son folklore. L'autrice ne s'est pas contentée des principaux yokaïs que l'on connait (je pense aux amateurs de mangas surtout) mais elle est allée chercher beaucoup plus loin. Sa version de la femme des neiges m'a marqué notamment.

En parallèle, en 2016, on suit Mina, une jeune fille qui voit fantômes et démons. Elle comprend parfaitement ce qu'attend la société d'elle et fait en sorte d'y correspondre malgré son don. Elle trouve des astuces et semble timide et solitaire. Elle est juste méfiante et prudente. Par le biais d'une camarade de classe, elle va fréquenter les yokaïs réellement.

Pendant une partie du roman, j'ai préféré les passages concernant Mina. Peut-être parce que je me suis sentie plus en phase avec le personnage. Elle n'est pas parfaite mais fait de son mieux. J'ai beaucoup apprécié les questions autour d'elle et de son don. Même en pensant savoir d'où lui vient son don, jusqu'au bout je n'étais pas sûre. L'autrice arrive à glisser des indices qui nous emmènent sur plusieurs chemins différents. L'autrice respecte parfaitement aussi les cultes japonais notamment shinto. Les explications sont simples et permettent au lecteur d'en apprendre plus sans rien perdre de l'histoire. Bien au contraire, on accroche encore plus.

Concernant la partie sur Hikari, je l'ai apprécié mais l'ai trouvé très dur moralement parlant. Hikari ne porte pas ce nom pour rien. J'ai eu le sentiment qu'elle était la seule lumière de son clan. Il m'est difficile de parler de ces passages là tant j'ai peur de spoiler certaines choses. La chef de clan est juste nauséabonde et d'une jalousie incroyable. Contrairement à Hikari qui fait preuve d'ouverture d'esprit et de curiosité, la chef de clan est vraiment noir et dégage quelque chose de très sombre.

Concernant les thèmes abordés, on peut citer la jalousie, l'acceptation de soi, l'ouverture d'esprit, l'évolution de la société, le harcèlement, la différence, la religion et les traditions. Je pense que le choix de ce pays est très judicieux rien que pour le contraste modernité/tradition. 

En bref, j'ai adoré ce roman très bien documenté avec une intrigue fascinante et surprenante. Je lirai avec plaisir son premier roman dans un genre que j'apprécie aussi.

dimanche 6 octobre 2019

vendredi 4 octobre 2019

mardi 1 octobre 2019

C'est le 1er, je balance tout#32

Bonjour, nous sommes le 1 Octobre 2019 et donc je balance tout.



Voici venu le temps de notre rendez-vous mensuel créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire



TOP & FLOP


 TOP






FLOP :











1 CHRONIQUE D'AILLEURS

Un roman à la couverture magnifique fait beaucoup parler en ce moment. Les pipelettes en parlent dans une chronique qui m'a juste donné envie de le lire. Il s'agit de roman "Dans l'ombre de Paris".

Elles ont également parlé de "Protocole gouvernante", un roman qui m'intrigue. Je ne sais toujours pas si je le lirai mais il semble vraiment atypique

UN LIEN HORS LITTERAIRE

Je me suis fait un marathon sur la chaîne de "et tout le monde s'en fout". J'avoue que celle sur les politiques m'a bien fait rire comme toutes les autres . Je ne peux que vous recommander.

CE DONT JE SUIS FIÈRE

J'ai passé un mois de septembre compliqué. J'ai lu assez peu. Et comme vous avez pu le constater, le rythme des chroniques a changé. Je posterai au moins une chronique par semaine. Si je peux, j'en posterai deux. Il y aura toujours la vidéo du vendredi à 15 heures.

Et vous, comment était ce mois de Septembre?

vendredi 27 septembre 2019

mercredi 25 septembre 2019

La part des ombres tome 2 de Gabriel Katz

La part des ombres tome 2 de Gabriel Katz
Auteur : Gabriel Katz
Maison d'édition : Scrinéo
Date de sortie : aVRIL 2018
ISBN : 978-2-36740-495-0
Pages : 288
Prix : 20

Résumé
La clôture du spin-off !
Dans le royaume de Goranie déchiré par l’occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu’on appelle le Fantôme semble vivre ses dernières heures.
Mais rien n’est encore joué. La lutte se poursuit sur tous les fronts, par le sang, la diplomatie ou la trahison, de forêts en marécages, de chaumières en palais… Pourquoi la princesse Miljena, après avoir échappé à un mariage forcé, est-elle retournée d’elle-même épouser une brute sanguinaire ? Où se trouve le dernier témoin du massacre qui a donné naissance à la révolte ? Dans un jeu de miroirs et de faux semblants, le roi, le gouverneur et les grandes figures de cette guerre civile s’affrontent pour le contrôle du pays.Ce deuxième et dernier volet de La Part des ombres mènera Olen, Kaelyn et Desmeon jusqu’aux montagnes interdites de la Trace, ce royaume inconnu, tribal et sauvage, où les villes culminent au-dessus des nuages. C’est là que se jouera la dernière manche de ce vaste jeu de dupes…
MON AVIS : J'ai enfin terminé une saga! En même temps, je n'ai pas pris de risque avec Gabriel Katz. Cette saga est pour moi comme une réunion de famille puisqu'on y retrouve des personnages de ses précédentes séries. J'aime tellement Desmeon. Rien qu'avec lui, on rit. Concernant l'intrigue, on se fait avoir comme à chaque fois avec Gabriel Katz mais c'est bien pour cette raison qu'on lit ses romans.

Ce roman est vraiment tordu. Les manipulations et trahisons se succèdent. Le plan mis en place en haut lieu est juste dingue. J'entends souvent dire que les femmes ne sont pas mises en avant avec cet auteur. Je ne suis pas d'accord. Surtout pas avec ce tome 2. Sans les femmes, croyez-vous que l'histoire se serait terminée de cette façon? Je ne pense pas. Surtout qu'on peut y voir une forme de dénonciation du harcèlement et du sexisme quand on lit les dialogues de Kaelyn par exemple.

En bref, j'ai beaucoup aimé ce roman. J'ai hâte de lire les deux autres romans de cet auteur qui m'attendent dans ma PAL.