lundi 20 août 2018

Réception du 20 août 2018

Heaven forest tome 2 : Solitudes et sacrifices de Andréa Deslacs

Heaven forest tome 2 : Solitudes et sacrifices de Andréa Deslacs
Autrice : Andréa Deslacs
Maison d'édition : Hydralune
Date de sortie : 11 mars 2017
ISBN : 979-10-96618-08-8
Pages : 356
Prix : 16

Résumé :
Quatre nouveaux cadavres sont retrouvés noyés à proximité des docks. L’inspecteur Overlake est persuadé que ces morts sont intimement associées à son enquête sur Else Other. À la recherche d’indices, il lui faut plonger, seul, dans un quartier réputé pour sa criminalité et sa mafia.
Sur le port, l’agitation règne déjà. Chacun affûte ses armes, prêt à défendre ses valeurs et son territoire. Le culte local du Thésaurus évoque un combat millénaire entre les Saints des humains et les Anges des brouillons. Or, toute légende se base sur un fond de réalité. Certains mutants de Heaven Forest auraient-ils autre chose dans leur veines qu’un sang purement humain ?
Dans ce contexte troublé, que va-t-il advenir du Cerf ?
 MON AVIS : J'ai enfin lu le tome 2 de cette saga. Je pensais qu'on reprendrait la saga là où on s'est arrêté. (lisez le roman si vous voulez savoir. Je ne ferai pas un seul spoiler). Et bien, que nenni. J'étais un peu perdu mais je me suis laissée prendre au jeu de cette nouvelle enquête. Moi qui pensait que les enquêtes allaient se rejoindre ou quelque chose du genre, rien du tout. Enfin, c'est compliqué. je sens que cette chronique va me compliquer la tache vu que je pourrai très vite spoiler quelque chose.

On rencontre de nouveaux personnages. Tellement que je pensais en avoir oublié certains du premier tome. Cela confirme le fait que le premier tome n'était qu'une mise en bouche. Et je pense que ce deuxième tome ne dévoile pas tant de choses par rapport à ce que l'on découvrira sûrement dans le dernier. Enfin, c'est ce que je pense parce que je me suis royalement planté sur mes prévisions.

La nouvelle enquête va amener son lot de rebondissement par le biais de Rhys qui restera toujours mon personnage préféré à égalité avec Else Other. Faith est remontée dans mon classement. Je pense que ce personnage est amené à nous surprendre. Je dirai même tous. Il y a quelques sous-entendus qui me font croire qu'ils sont loin de nous montrer leur véritable visage. Parmi les nouveaux venus, le plus énigmatique est Lancet selon moi. Il souffle chaud et froid à la fois. 

Concernant l'intrigue, comme je le disais, on se retrouve face à tant de rebondissements qu'on se demande ce que va bien donner le troisième tome surtout quand on sait comment se termine ce tome : un suspens de malade comme pour le précédent. On aborde plus en profondeur le culte de Darkwood et on en apprend énormément sur les différends clans et sur leur plans à chacun d'entre eux. En parallèle, on découvre Another, un monde parallèle...Enfin bref, je pense que rien que là, je risque de vous perdre. Le mieux, c'est de lire cette saga parfaitement construite et maitrisée. 

En bref, ce tome est loin de ce que j'imaginais et tant mieux. J'aime être surprise même frustré sur des fins pleines de suspens en attendant une suite qui est déjà prête à sortir. Je vous mets le lien du blog de l'autrice avec la liste des personnages. Aucuns spoilers garantis.

vendredi 17 août 2018

Maquette japonaise ça va être compliqué

Dans un battement d'ailes de Amélia Varin

Autrice : Amélia Varin
Autoédition
En attente pour le format papier / Déjà disponible en ebook
Pages : 17
Prix : 0,99



Résumé : "Le vent souffle, emportant les feuilles mortes. Posé sur le rebord de la fenêtre, l'oiseau prend son envol. J'aimerais tellement le suivre. Planer vers la liberté."

Même lorsqu'on souffre, qu'on pense qu'il n'existe qu'une seule échappatoire, une petite lueur apparaît. Inattendue. Et doucement, le sourire revient. Tellement beau, tellement vrai. Et c'est en déployant ses ailes, que l'on s'envole vers de nouveaux horizons... 

MON AVIS : Merci à Amélia Varin pour ce service presse que j'ai lu dans la foulée. Il s'agit d'une nouvelle sur le harcèlement à l'école et les violences domestiques. Dès que l'autrice m'a proposé cette nouvelle sur ce thème là, j'ai accepté. C'est un thème qui me touche beaucoup. Non seulement, de part le travail que j'ai pu exercer mais également parce que j'en ai été victime. Je ne m'attendais pas à ce que cette nouvelle sonne aussi juste.

On rencontre Éléa, la victime de harcèlement. Rien que dans la description de ses sentiments, je me suis retrouvée comme j'étais avant. J'avoue que ça m'a fait un choc. J'étais bien trop en phase avec elle. Je pouvais comprendre chaque mot écrit et ce qu'ils impliquent. L'autrice montre très bien que le harcèlement commence par une personne et que les autres suivent volontairement ou non. L'effet mouton qui suit le berger si vous voyez ce que je veux dire. Et c'est tellement ça. 

La raison du harcèlement est un peu dur à avaler. Néanmoins, ça montre bien que ça commence souvent pour rien car comme c'est si bien dit dans cette nouvelle, dans toute société, il faut un souffre-douleur. L'autrice montre aussi que certains ne laissent pas les choses se faire, montre aussi les failles de l'école qui s'aveugle ou ne sait pas faire face. Le seul point sur lequel je reste sceptique, c'est l'écrit de l'autrice à la fin de la nouvelle. J'ai un peu de mal à croire que tous les bourreaux sont ou ont été forcément victimes. J'en sais quelque chose.

En bref, cette nouvelle m'a pas mal perturbé et me perturbe encore tant cela reflète parfaitement le ressenti d'une personne victime de harcèlement. Quelques pages de plus et je pleurai. J'ai quand même la gorge nouée et j'avoue que ça m'a renvoyé au peu que j'ai pu vivre.

mercredi 15 août 2018

Aussi libres qu'un rêve de Manon Fargetton

Aussi libre qu'un rêve de Manon Fargetton
Autrice : Manon Fargetton
Maison d'édition : Castelmore
Date de sortie : 19 Avril 2017
ISBN : 9782362312199
Pages : 264
Prix : 5,90

Résumé :
En cette fin de xxie siècle, la loi des Dates de naissance régit l’accès aux métiers. Né en janvier, vous avez accès au métier de vos rêves : acteur, chanteur, tout est possible. Né en décembre, préparez-vous à racler le fond de l’océan et à plonger les mains dans des algues gluantes !
Minöa et Silnëi sont sœurs jumelles, nées à quelques minutes d’intervalle la nuit du 31 décembre. La première à 23 h 58 et la seconde à 0 h 17 ! La tyrannie des Dates de naissance leur promet des destins radicalement différents, mais cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre l’injustice et l’ordre établi, aidées par Kléano, le chanteur rebelle d’un groupe de rock…

MON AVIS : J'ai beaucoup aimé les romans de Manon Fargetton. J'ai souvent entendu parler du tout premier roman de l'autrice. Bien que je me méfie des premiers romans, j'étais très curieuse de le lire et j'ai bien fait. On est dans une dystopie dans laquelle chaque personne se voit déterminer son métier en fonction de son mois de naissance. J'aime beaucoup le principe.

Les sœurs jumelles que l'on suit son très différentes l'une de l'autre de par leur mois de naissance mais pas seulement. Si elles le pouvaient, je pense qu'elles échangeraient leur vie. Elles rêvent de bien d'autres choses d'autant plus que le mois de naissance détermine non seulement le métier qu'elles feront mais aussi leur classe social...radicalement opposée. Heureusement, leur parent ont décidé de les élever de la même façon.

La société décrite est à la fois dans le classique de la science fiction et en même temps tellement réaliste qu'on y croit sans problème. On suit les sœurs chacune de leur côté dans leurs écoles respectivement jusqu'au jour où Minoa va croiser la route de Kléano, un rebelle qui veut chanter alors qu'il n'est pas du bon mois et qu'en plus, son groupe utilise des instruments qui n'existent plus.

J'ai beaucoup apprécié le fait que l'histoire évolue simplement et efficacement avec peu d'actions et surtout il n'y a pas que les adolescents qui se révoltent. Les adultes les aident. Et le classique coup du "méchant qui tombe remplacé par un autre" n'est pas utilisé. Un autre personnage est présent du nom de Nériss. Il a été mon préféré. Sûrement de part son côté anti-héros surtout que c'était loin d'être évident pour lui.

En bref, j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. J'ai hâte de lire d'autres romans de l'autrice.

lundi 13 août 2018

Point lecture du 13 août

La mort du temps de Aurélie Wellenstein

La mort du temps de Aurélie Wellenstein
Autrice : Aurélie Wellentstein
Maison d'édition : Scrinéo
Date de sortie : 11 mai 2017
ISBN : 978-2-36740-500-1
Pages : 288
Prix : 16,90

Résumé : Un séisme temporel a dévasté la Terre, massacrant une large partie de la population et mélangeant les époques entre elles. Callista se retrouve seule survivante dans un Paris ravagé où s’amalgament deux mille ans d’architecture. Tous ses repères chamboulés, la jeune fille n’a plus qu’un espoir : retrouver en vie sa meilleure amie, restée dans l’Est de la France. Callista part à pied pour un long périple, talonnée par la monstrueuse réplique du séisme qui semble la suivre pour l’anéantir. Si elle s’arrête, si elle ralentit, le cataclysme la dévorera. Au côté d’étranges compagnons, issus de siècles différents, elle va tout faire pour échapper au chaos.

MON AVIS : J'ai beaucoup aimé ces deux précédents romans. À l'approche des Halliénnales, j'ai fini par sortir ce roman bien différent des autres.

L'écriture est aussi addictive que d'habitude et claire. Heureusement, puisque la thématique de ce roman est le temps. Pour des raisons que l'on ne découvre qu'à la fin du roman, des catastrophes s'enchainent. Le regard de Callista sur l'architecture permet de comprendre qu'il y a un problème dans le temps. En effet, les différentes époques se mélangent sur la façade des bâtiments. De plus, un personnage va accompagné Callista dans son périple : un homme/cheval.

Les 50 premières pages suivant le prologue sont difficiles à lire. On nous fait clairement comprendre que Callista n'a aucun espoir de survivre seule dans ce monde en pleine apocalypse. Le chevalier (homme/cheval) va lui sauver la vie et la suivre. Malgré son apparence atypique, il s'avèrera indispensable et surtout très attachants. Deux autres personnages particuliers vont se greffer au groupe.

Il est vrai que le roman peut paraître étrange. Néanmoins, tout m'a semblé cohérent dans l'histoire. Callista permet de comprendre ce qu'il se passe. Un dialogue également décrit exactement ce qu'il se passe. La seule chose qui m'a semblé étrange, c'est le sentiment que j'ai ressenti à la fin. Elle me semble tellement simple par rapport à la complexité du reste...L'épilogue est parfait.

En bref, cette lecture, bien qu'étrange, m'a plu. Je confirme le fait qu'il ne puisse pas plaire à tout le monde. Avec moi, ça a fonctionné.

vendredi 10 août 2018

Box pick a book + réception

L'héritière des raeven tome 1 : sorcière malgré elle de Méropée Malo

L'héritière des raeven tome 1 : sorcière malgré elle de Méropée Malo
Autrice : Méropée Malo
Maison d'édition : Castelmore
Date de sortie : 17 Février 2016
ISBN : 9782362311659
Pages : 320
Prix : 16,90

Résumé :
Pour Assia, une nouvelle vie commence !
Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde…
La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là.
Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !
MON AVIS : Au vu des avis concernant ce livre, j'ai beaucoup appréhendé cette lecture et à juste titre. L'héroïne à elle seule est une incohérence absolue. Elle ne s'interroge pas une seule seconde sur le décès de ses proches et dès qu'elle voit le beau Alec, elle oublie tout. Rien que ça, j'ai eu du mal.

Pourtant, je me suis accrochée en me disant que le passage où l'on découvre qu'elle est une sorcière allait être génial. Et bien, non. On ne voit même pas ses pouvoirs ni rien. D'autant plus qu'il est question d'un grenier et d'un grimoire. Ça ne vous rappelle rien? Si, charmed bien sûr.

Ajoutons à cela que Assia passe son temps a jouer les girouettes concernant Alec qui semble être son plus grand soucis et là j'abandonne. Les révélations faites pour ce que j'en ai lu ne m'ont rien fait du tout. J'ai vraiment été lassé par ce que j'ai lu .

En bref, ce roman est, à mon sens, mauvais. Je suis navrée d'écrire ça mais je ne trouve vraiment rien à sauver pour ce que j'ai pu lire.