vendredi 17 novembre 2017

Ceux du Mercure tome 1 : Kerys de Catherine Loiseau

Ceux du Mercure tome 1 : Kerys de Catherine Loiseau
Auteure : Catherine Loiseau
Maison d'édition : Hydralune
Date de sortie : 8 Septembre 2017
ISBN : 979-10-94812-31-0
Pages : 437
Prix : 15

Résumé :
Automne 1890
Sainte-Victoire, la capitale de Kerys, connaît une paix relative : les brigades du mercure veillent au grain, contiennent les attaques d’Abominations et scellent les failles par lesquelles ces féroces créatures apparaissent.
Cette fragile quiétude vacille quand une bombe explose au cœur de la ville. L’enquête de la police semble impliquer un mécanicien des brigades du mercure. Le capitaine Honoré Rocheclaire doit faire la lumière sur cet incident. Mais rapidement, l’affaire prend des ramifications inattendues. Pourquoi des ressortissants austréniens, nation en froid avec Kerys, se mêlent-ils de la partie ? Que cache Maximilien Rocheclaire, le brillant oncle d’Honoré ? Pourquoi les Abominations, qui jusque-là s’étaient tenues tranquilles, recommencent-elles à attaquer ?
Face à ces questions, les certitudes que les mercuriens tenaient pour acquises pourraient bien voler en éclats…
Ceux du mercure est le premier tome d’une trilogie alliant univers steampunk et horreur lovecraftienne, le tout avec une bonne dose d’humour et des personnages au caractère bien trempé. Au programme : aventure, action, Abominations, corsets et hauts-de-forme!

MON AVIS : Je tiens à remercier Catherine Loiseau de m'avoir proposé ce service presse et de m'avoir surprise avec la dédicace. Si j'ai accepté de le lire, c'est tout simplement parce que c'est du steampunk. L'autre raison est qu'il semblerait que ce soit lovrecraftien (j'avoue ne pas encore en avoir lu donc je ne peux pas juger mas c'était une entrée en matière). 

J'ai eu un début difficile lors de ma lecture mais le roman n'y est pour rien. Pourtant, je me suis fait peur. Je ne comprenais pas que je puisse ramer alors que je lis un roman d'un genre que l'aime particulièrement. J'ai eu très rapidement la question. J'avais besoin de lire autre chose avant. Une fois fait, j'ai pu réellement savourer la qualité de ce roman. 

On rencontre le capitaine Rocheclaire. J'ai bien cru que j'allais le détester avec son côté homme à femmes. Heureusement, c'est un personnage bien plus complexe. Dommage qu'on le voit si souvent à observer les femmes même si les scènes sont souvent très drôles puisqu'il est très vite embarrassé. Son oncle est un personnage fantasque qui m'a émue surtout à la fin avec son ami Léandre que l'on a si peu vu. J'aurais aimé en savoir plus. Éléonore est ma deuxième chouchoute. Un garçon manqué à l'intelligence remarquable. La doctoresse, Artémise, est le personnage qui évolue le plus au fil du roman. J'ai adoré son caractère bien trempé. Dommage qu'elle est accepté si facilement quelque chose avec le capitaine Rocheclaire. Mais le meilleur personnage de ce roman, c'est Ripley, l'androïde créé par l'once, Maximilien. Quelle génie ce personnage. Je l'ai juste adoré.

Concernant l'intrigue, elle est très vite addictive. On pense pouvoir s'arrêter à la fin de la situation présentée mais une autre s'enchaîne après les explications. Comme on veut tout savoir et tout comprendre, on est obligé de garder le livre en main. Les révélations sont surprenantes. Je ne m'y attendais pas. Ça m'a permis de comprendre pourquoi le roman n'a pas été mis dans une autre classification. Même le commissaire se fait avoir (un personnage malin et sournois qui n'a pas fini de nous surprendre non plus je pense). L'action est remarquable et très bien écrite. L'auteure nous permet de respirer pendant les combat mais pas trop non plus.

J'ai quand même eu une appréhension avant ma lecture. Lorsque je l'ai reçu, je me suis aperçue que le cerveau avait quand une capacité incroyable à effacer ce qui fait peur. Lorsque j'ai vu qu'il était question d'horreur, je me suis dit que j'allais avoir du mal sur certains passages. Finalement non. Je reste curieuse de savoir ce qui se cache derrière les créatures créées par l'auteure. On ne sait rien pour le moment mais on nous en dit suffisamment pour les redouter autant que les soldats.

Un autre point qui m'a surprise : l'écriture. En effet, on suit l'histoire du point de vue de plusieurs personnages mais ce n'est jamais précisé. Ça ne m'a pas gêné du tout. Bien au contraire, cela me paraissait tellement évident que je ne m'en suis rendue compte que tardivement. C'est tellement fluide et tellement bien travaillé que le lecteur n'a pas le temps de se dire "tiens on a changé de point du vue". On est dans l'histoire et on la lit de bout en bout.

En bref, ce roman m'a surprise a bien des égards. Certes, il y a quelques stéréotypes mais comme ils sont détournés, on en rit beaucoup. Pour le reste c'est intelligent, surprenant et efficace. Je lirais la suite avec plaisir. J'espère avoir des réponses à mes questions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire