lundi 17 octobre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit de J.K Rowling, John Tiffany et Jack Thorne

Harry Potter et l'enfant maudit
Auteurs : J.K Rowling/ John Tiffany et Jack Thorne
Maison d'édition : Gallimard
Date de sortie : 14 Octobre 2016
ISBN : 9782075074209
Pages : 352

Résumé : La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.
Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au cœur des secrets du ministère de la Magie.
Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu.
Quand passé et présent s'entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus. 

MON AVIS : Ça fait longtemps que je voulais le lire. Je voyais que beaucoup de blogueuses l'avaient lu en VO ou l'avait acheté à la sortie. J'ai attendu samedi pour l'acheter et je l'ai lu dimanche. Ba oui, je travaille. Je ne peux malheureusement pas tout faire. J'ai un peu appréhendé vu que certains ont dit qu'il n'était pas si extraordinaire que ça. Je ne parlerais pas de la presse qui ne fait que vendre du papier et ne sait jamais valoriser quoique ce soit qui ne soit pas un minimum "intello". Bref, passons.

Vous le savez tous. Il s'agit d'une pièce de théâtre. Certains n'apprécient pas ce genre, d'autres ont dit que ça dénaturait la saga. Personnellement, j'ai bien aimé le principe de la pièce de théâtre. Les échanges m'ont semblé beaucoup plus vivant que si c'était écrit sous la forme d'un roman. Ce choix est d'autant plus judicieux que toute une génération peut être amené à lire par la suite des pièces de théâtre comme la saga a amené toute une génération à lire des romans. Ça va moderniser un genre que les jeunes n'apprécient pas forcément ou néglige pour ne pas passer pour ringard. Ayant travaillé dans un CDI, je peux vous dire que le théâtre est apprécié quand les élèves doivent jouer la pièce mais c'est tout. De là à en lire, il ne faut pas abuser. Alors l'argument disant que c'est perturbant pour les fans, non. Je ne suis pas d'accord. L'essence de la saga est toujours présente. 

Concernant les personnages, on a le plaisir de retrouver Harry, Ron et Hermione ainsi que d'autres grandes figures de cette saga. On découvre des aspects de leur personnalité assez surprenante. Ils ont grandi, vieilli et surtout mûri. Forcément, ceux qui s'attendaient à les retrouver comme dans la saga sont déçus et n'ont pas pensé à leur évolution. Personnellement, j'ai apprécié de voir Harry avec ses défauts et ses difficultés parfaitement cohérentes et pas stupides. Hermione a un poste qu'on n'imagine pas ou presque pas mais ça lui va bien même si elle est très coulante avec Harry. Quand à Ron, il reste fidèle à lui-même en moins gaffeur. J'ai trouvé très touchante la demande qu'il fait à Hermione. Quand aux enfants, j'ai trouvé Scorpius, le fils de Drago dès plus charmant. Si je dois avoir un fils, j'en veux un comme lui. James ressemble un peu beaucoup à son grand-père. Lily est super mignonne et m'a rappelé sa mère. Quand à Albus Severus, j'ai bien eu envie de lui en mettre une. Sale gosse. Il a de la chance d'avoir Harry pour père. Au final, il pensait bien faire ou voulait faire comme son père. On ne sait pas au finale ce qu'il voulait faire mais on lui pardonne. Et enfin, Rose, la fille de Hermione et Ron, ressemble énormément à sa mère. Elle est peut-être même pire. 

Concernant l'intrigue, je l'ai trouvé très bien faite et cohérente. Je regrette juste que les blogueurs aient annoncé quelque chose sur la toile au sujet de Bellatrix Lestrange. J'aurais préféré ne pas le savoir. Je sais que certains ont été choqués par ça mais moi non. J'ai même trouvé ça malin. Ça montre que Voldemort savait qu'il risquait de ne pas s'en sortir et surtout que nous, fans, n'avions pas cerné totalement le personnage. Qui a dit qu'il avait besoin d'avoir des sentiments humains pour ça? Personne. Même dans notre société ça arrive. Quand aux thèmes abordés, j'ai beaucoup aimé. Comment les enfants vivent avec la célébrité de leurs parents? Comment les parents doivent réagir à ça? Vouloir changer le passé dans un but louable mais avec quelles conséquences? Mais également, les stéréotypes et préjugés. Ils sont importants et apportent une profondeur à l'histoire et poussent nos deux jeunes héros pas forcément très doués ou très involontairement doués à apprendre très vite de leurs erreurs. J'ai été très touché par la relation entre Scorpius et Drago. Elle est peut-être maladroite mais on sent une profonde affection entre eux. Scorpius m'a bien fait rire à la fin. Je serais curieuse de savoir si son pronostique s'avère exact et comment les parents de Rose réagiraient dans ce cas. 

Autre chose, on a aussi l'occasion de revivre un peu quelques passages de la saga du point de vue de Albus et Scorpius. Certains de ces passages n'étaient pas décrit dans la série. Ici, on peut les vivre vraiment. On retrouve des lieux peu visiter. On apprend les bouleversements depuis la fin de la guerre. D'autres passages connus réapparaissent et sont vécus du point de vue des personnages présents. Je ne dirais rien de plus si ce n'est que c'est cohérent avec l'histoire d'origine. Certaines choses expliquent les évènements du premier.

En bref, j'ai adoré cette pièce. Je n'ai pas vu les pages défilées. J'ai même fait attendre ma meilleure amie alors qu'on allait sortir le temps de finir un acte. Elle est très bien écrite et tout à fait cohérente. Au final, on n'avait jamais su ce que pensait réellement Harry et là on en a l'occasion. Elle est riche en humanité et donne une petite leçon et pas des moindres. On apprend toute sa vie.
COUP DE CŒUR

2 commentaires:

  1. Oh personnellement, j'hésite encore, j'ai peur d'être déçue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que beaucoup de gens en attendait quelque chose de particulier et n'avait pas apprécié certains éléments et donc on dit "je suis déçue" mais quand tu lis leur chronique tu te rends compte qu'en fait ils ont aimé la lecture.

      Enfin, après, je pense que beaucoup ont oublié que les personnages ont vieilli et mûri. Et si J.K Rowling a donné son accord, c'est que ça correspond un minimum à ce qu'elle imaginait. C'est comme lorsqu'elle a annoncé que Dumbledore était gay. Tout le monde a mal réagi alors elle a changé. Je trouve ça dommage. C'est son histoire, son univers. On doit l'accepter et c'est tout.

      En tout cas, je n'ai pas été choqué et la grosse info du livre a été balancé sur internet du coup le choc n'y est pas vraiment. Dommage aussi.

      Supprimer