dimanche 15 avril 2018

Distopiary tome 2 de Tellmin' et Senga Fumitaka

Scénariste : Senga Fumitaka
Dessinateur : Tellmin'
Maison d'édition : Pika
Date de sortie : 5 Avril 2017
ISBN : 9782811634483
Pages : 184
Prix : 7,50

Résumé série :
Le nombre fait la force et le triomphe, la légitimité !
Dans un univers fantasy, teinté de RPG, le  23ème roi du Mal va bientôt être choisi. Il peut émerger à tout moment dans n’importe laquelle des 7 strates qui le composent.
Dans ce monde, où les classes sont paramétrées à la naissance, les Exterminateurs ont pour mission de trouver et d’anéantir le roi du Mal  avant qu’il ne soit trop tard. Pour cela, ces héros devront réunir une équipe de coéquipiers de classes différentes. Les Exterminateurs sont reconnus comme des héros mais contrairement aux autres classes, ils  ne peuvent pas acquérir d'expérience mais seulement augmenter temporairement leur puissance.
Suivez Tolza, un jeune Exterminateur, dans son voyage pour anéantir le roi du Mal en compagnie de ses coéquipiers et découvrez le terrible et sombre secret que ces derniers ne doivent jamais apprendre à propos de la classe des Exterminateurs et de leur habilité, le Supplément Héroïque !
MON AVIS :  J'avais lu le premier tome dans le cadre de la masse critique babelio et j'avais été très étonné par la qualité de celui-ci. Qu'en est-il de ce second tome?

Et bien, encore plus surprenant. Nous allons de révélations en révélations pleines de subtilités pour certaines et bien franches pour d'autres. On ne sait plus qui est du côté du bien et qui du mal. L'histoire ne se concentre plus vraiment sur Tolza, le personnage principal très atypique. On découvre plus de choses sur l'univers des exterminateurs et surtout sur le service administratifs.

Autre point intéressant, on rencontre un autre exterminateur qui a une vision totalement différente de son métier et s'en sort très bien. Je suis très curieuse de voir l'évolution de ce dernier. D'autres exterminateurs sont vaguement mentionnés, tous avec leur manière d'être et leur méthode. Tout n'est que sous-entendu mais assez pour se faire une idée du personnage quoique...À voir s'il n'y a pas de manipulations.

Concernant les graphismes, ils sont très RPG. En effet, il y a un aspect jeux vidéos très présent dans les points acquis et les niveaux. Pour les combats, ils sont très bien faits. Par contre, sachez que rien ne nous est épargné. Il reste tout de même bien violent. Après, c'est un shonen.

Ça me rappelle ce que ma mère m'a dit une fois en regardant one piece. Elle m'a dit que c'était quand même bien violent. Je ne m'en rendais pas compte parce que l'humour contre-balançait le reste. Dans "Ditopiary", il n'y a pas d'humour. Les scènes de transitions sont étranges et ne prête au mieux qu'à sourire et sont bourrés de clichés tels qu'on n'y crois pas.

En bref, je lirais la suite. Je suis vraiment curieuse de voir l'évolution de ce manga qui ne compte que 5 tomes en tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire