mardi 13 février 2018

Le pavillon des pivoines de Lisa See

Le pavillon des pivoines de Lisa See
Autrice : Lisa See
Maison d'édition : J'ai lu
Date de sortie : 8 mai 2009
ISBN : 978-2290014011
Pages : 478
Prix : 7,60

Résumé : Chine, XVIIe siècle. Recluse dans les luxueux appartements des femmes, Pivoine tue le temps avant son mariage. Mais plutôt que de se livrer aux exercices convenables - broderie ou chant -, elle préfère se plonger dans de dangereuses lectures qui exaltent l'amour fou. Lorsque, à l'occasion de son anniversaire, son père lui permet d'assister, cachée derrière un paravent, à la représentation de son opéra favori, Pivoine s'éprend d'un élégant poète. La passion brûlera la jeune fille et l'emmènera dans un voyage qui durera bien au-delà de sa propre mort..

MON AVIS : Ce livre ne m'appartient pas. Il est à ma mère qui, lorsqu'elle l'a terminé, m'a dit "lis-le!". Ce n'est pas comme si elle me l'avait prêté au mois de décembre et que je ne l'avais commencé qu'en janvier. L'essentiel est de l'avoir fini. 

Pourquoi avoir mis tant de temps pour le lire (en sachant que je l'ai terminé le 29 janvier)? Tout simplement parce que je voulais savourer la plume de l'autrice. On y trouve tant de poésie et d'humanité mélangé à une forme de pudeur que je ne pouvais pas le lire en une seule fois. Pivoine, une adolescente sur le point de se marier va mourir d'amour après avoir vu une pièce de théâtre qu'elle n'a eu que l'occasion de lire. 

Je vous rassure. Ce livre est loin d'être déprimant. En effet, la mort de Pivoine va nous permettre de découvrir toutes les croyances et tous les rituels en Chine à l'époque. Certains existent toujours d'ailleurs. On suit en parallèle l'évolution du pays puisqu'on traverse 23 ans de la vie de la jeune fille. Ce n'est pas rien. Tout y est abordé avec justesse et une poésie absolument divine. L'aspect historique du roman est plus que bien travaillé. J'ai même appris dans les notes de l'autrice que Pivoine et Ren ont réellement existé tout comme la pièce de théâtre à l'origine du mal d'amour. En réalité, cette histoire a réellement existé. L'autrice l'a romancé tout de même. Heureusement, parce que la scène des pieds bandés était vraiment dure à lire malgré la douceur qu'il y avait dans le texte.

Concernant les personnages, j'avoue avoir profondément détester Tan Ze, une jeune fille égoïste au pas possible. Pivoine est une jeune fille remarquable qui subit les affres de l'adolescence en silence. Ren est un homme charmant et aimant. La famille de pivoine va se dévoiler tout au long du livre et nous réserver son lot de surprises. Je suis admirative des parents. Quian Yi, quand à elle, est d'un calme olympien et très ouverte d'esprit. 

Les thèmes abordés me semblent évident. On y parle de l'adolescence, de l'amour, de la la jalousie, de communication, de secrets, de culture ainsi que du rôle de la femme dans la société parmi d'autres. il y a tant que je ne pense pas pouvoir tout lister.

En bref, cette lecture m'a agréablement surprise. Je ne peux que la recommander aux amateurs de poésie, d'amour, d'Asie et d'histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire