mercredi 13 décembre 2017

Le fantôme du conservatoire de Cécile Guillot et Mina M

Le fantôme du conservatoire de Cécile Guillot et Mina M
Autrice : Cécile Guillot
Illustratrice : Mina M
Maison d'édition : Miroir aux troubles
Date de sortie : 23 Novembre 2017
ISBN : 979-10-93585-67-3
Pages : 88
Prix : 10


Résumé : Comme tous les ans, Hugo se rend à Montsuris. Il participe à la master class d'été de l'école de musique du bourg. C'est l'occasion d'y retrouver Ben et de faire la connaissance d'Ariel, une goth' aux cheveux roses. L'école de musique étant en travaux, ils logeront dans l'ancien conservatoire. Un vieux manoir que l'on dit hanté...



MON AVIS : J'adore Cécile Guillot! Mais si vous ajoutez les illustration de Mina M, c'est le combot gagnant d'office. Ce roman est un peu particulier puisqu'il est destiné aux personnes dyslexiques et probablement à un public plutôt jeune. Ça se ressent dans l'écriture. C'est là où l'on ressent tout le talent de cette autrice. Elle a une capacité d'adaptation de son style d'écriture que je trouve rare à ce niveau-là.  

Je pense que le but premier de ce livre est de permettre aux personnes ayant ce livre de prendre goût en douceur avec une histoire sans fioriture et courte. Le lecteur n'aura pas à se dire "mais c'est long" tout simplement parce que ça ne l'est pas. C'est écrit très grand pour une lecture plus facile. On suit Hugo qui se rend à une master class dans un vieux conservatoire...hanté. J'avoue qu'au vue de l'heure où je l'ai lu, je me suis dit que j'aurai pu attendre le lendemain. Heureusement l'histoire n'a pas pour but de faire peur mais juste de faire frissonner. Et quand on comprend le pourquoi du comment, on trouve juste ça très beau. 

Je trouve ça d'ailleurs assez fort d'avoir parlé de la guerre dans ce tout petit roman et sans fioriture. Ça pourrait donner envie à certain de s'y intéresser de plus prêt. Je ne doute pas que ce genre de situation pendant la guerre a du se produire à plusieurs reprises. C'est vraiment bien de le rappeler parce qu'on n'en parle pas ou très peu à mon goût.

En bref, pour ceux qui voudraient se lancer dans la lecture avec quelque chose de fin et simple, essayez. C'est court et en plus, les illustrations sont très belles.

lundi 11 décembre 2017

Despicable de Psyche Delico

Despicable de Psyche Delico
Mangaka : Psyche Delico
Maison d'édition : Boy's Love IDP
Date de sortie : 23 Février 2017
ISBN : 978-2-36877-537-0
Pages : 212
Prix : 7,95


Résumé : Utsugi, jeune détective privé, est engagé par un professeur à l'université, Seinosuke Yamashiro, pour enquêter sur l'infidélité de sa femme. Lors d'une mission de surveillance, Utsugi découvre que l'amant de la femme de Yamashiro est un homme qu'il a connu dix ans plus tôt, Shûji Okuzono, et dont il était amoureux. En fouillant un peu plus, il découvre que les deux hommes ont un passé commun qui remonte jusqu'au lycée, et que depuis cette époque, Okuzono vole régulièrement à Yamashiro toutes ses conquêtes amoureuses. Utsugi, qui n'a jamais réussi à oublier Okuzono, n'a plus qu'une seule envie : s'impliquer dans cette relation toxique, afin d'obtenir ce qu'il souhaite vraiment. Pour ça, il peut peut-être compter sur l'aide de Yamashiro...

MON AVIS : Ce manga est vraiment particulier. On suit un jeune détective privé. Dans le cadre de l'affaire en cours, il va se retrouver face à l'homme dont il est amoureux. Néanmoins, celui-ci est amoureux d'un autre. Ça peut paraitre classique sauf dans le cas de cette histoire pas banal puisque Yamashiro et Okuzono ont une relation vraiment toxique. Le seul lien qui les unissent concernent les personnes qu'ils "échangent". En temps normal, je ferme le manga avant la fin. Pourquoi l'ai-je terminé?

Tout simplement parce que j'ai trouvé les personnages francs dont un plus que les autres et touchants malgré le côté tordu du manga. Les dessins sont très beaux. Je dirais même un peu atypique. Pour une fois que l'ont parle d'hommes d'âges mûrs, ça change pas mal. En parallèle, on suit un autre détective privé très peu de temps qui vit une rupture amoureuse un peu violente. C'était un passage assez drôle. Ce manga parle vraiment de ces personnes qui n'osent pas se déclarer ou qui vivent leurs sentiments dans l'ombre. C'est, certes, tristes mais je n'ai justement pas trouvé ce manga déprimant. C'est assez surprenant. Cela reste parfaitement tordu et limite mais avec beaucoup de pudeur même dans les propos tenus. C'est pour ça que ça passe.

En bref, ce manga était sympa. Je ne pourrai pas vous le recommander cent pour cent au vu de la thématique assez particulière et de son ambiance qui l'est tout autant. À vous de voir.

dimanche 10 décembre 2017

Acquisitions du mois de décembre

Coucou à toutes et à tous,
Voici la vidéo concernant mes réceptions du mois. Régalez vous. Tout est en barre d'infos.

samedi 9 décembre 2017

J'ai dix ans mais... de Pierre Zylawski

J'ai dix ans mais... de Pierre Zylawski
Auteur : Pierre Zylawski
Maison d'édition : Le riffle
Date de sortie : 12 Septembre 2016
ISBN : 978-2916204727
Pages :
Prix : 17

Résumé : J’ai dix ans, mais … aussi loin que je m’en souvienne je n’ai jamais vécu l’enfance d’un garçon de dix ans. A aucun moment. Jamais.
Du 4 juillet 1980 au 4 juillet 1990, dans le petit pays des Ch’tis, au sud du Nord, la solidarité de tout un quartier va accompagner le cheminement de Gabin parti de rien.
Non, de moins que rien.
Alban, Ch’ti Gros, Mains d’or, Gino, Jeanne, Pauline, Tatiana … apporteront chacun leur pierre.
Ces pierres grâce auxquelles ce Gabin pas ordinaire deviendra quelqu’un.
J’ai dix ans, mais … est un roman attachant et original qui relate une trajectoire hors norme, portée par le souffle de l’optimisme et les ailes de l’enthousiasme. 

MON AVIS : J'appréhendais un peu ma lecture tant j'ai entendu de bien le concernant. Dès les premières lignes, j'ai su que j'allais apprécier ma lecture. On suit l'histoire de Gabin, un petit garçon addict à la lecture vivant dans une famille chaotique. On s'attache très vite à ce gamin ayant une écriture particulière. On comprend très vite pour quelle raison. Il est courageux et surtout très modeste. Il est très proche de ses amis et des personnes du quartier qui l'aident.

Le titre est très bien choisi puisqu'on suit l'histoire de Gabin sur 10 ans de sa vie. On le voit évoluer, mûrir et grandir. On ne peut que comprendre tout ce qu'il traverse tant nous pouvons être concerné. Pour l'aspect familiale, je trouve qu'il s'en sort très bien. C'est d'ailleurs un énorme point fort de ce roman. On ne déprime pas. Certes, certains passages sont un peu triste mais l'auteur ne s'y attarde pas. Il préfère mettre en avant le fait que Gabin peut s'en sortir malgré sa vie familiale et son niveau social.

Pour les autres personnages, on s'attache à tous. Personnellement, j'ai une nette préférence pour Alban, un homme âgé mais possédant une culture impressionnant. La sœur de Gabin a un caractère bien trempé. On apprend à l'apprécier au fil du temps et surtout elle prend des responsabilités qui ne devraient pas être les siennes.

Pour les thèmes abordés, on y parle des parents indignes d'avoir des enfants, d'addiction, de la culture. On aborde également les problèmes au sein de l'école, les apparences, les stéréotypes mais aussi la bonté, la chaleur humaine, le partage et tant de choses positives.

En bref, j'ai passé un excellent moment en compagnie de Gabin et de touts ces personnages chaleureux et rempli de bonnes intentions.

jeudi 7 décembre 2017

Lectrice et buveuse de thé




Bonjour à toutes et à tous,

Chose promise, chose due! Pour ceux qui me suivent sur la page facebook, vous vous doutez de ce dont il s'agit. Pour les autres...Aussi : rien que par la photo ci-dessus. 

J'ai remarqué que, dans la blogosphère, on aime beaucoup le thé avec le chocolat (les kinders....C'est toute ma vie!) lors de nos lectures. Du coup, je me suis dit que ce serait sympa un petit article sur les différends thés que je bois.

Avant je buvais du café. Mais un jour, j'ai commencé à avoir le sentiment que le café m'endormait (c'est le lot des hypersensibles. Le café épuise). J'ai essayé le thé Bancha que j'avais trouvé à Lidll dans le cadre du nouvelle an chinois. Je n'en ai plus mais en magasin bio, il y en a de très bonne qualité. À côte, vous voyez le sencha. Il est très réputé et très bon. Leur goût est très doux. Rien ne vous empêche de le corser un peu.

Les deux suivants, je pense que vous connaissez la marque : Le palais des thés. J'en ai deux différents : le Geisha (je le préfère en vrac au palais des thés que celui en bio en individuel) et le thé du hammam. Leur goûts sont différents. j'ai une nette préférence pour le hammam.


Au magasin bio, il y avait un coffret pour noël de tisane. C'était l'occasion de tester. Pour le moment, je n'ai bu que "joli rêve" (très efficace) et "plaisir digestif" (très bon alors que je n'aime pas la réglisse normalement).




Enfin, j'ai trouvé en grande surface complètement par hasard. Rien que le nom, j'ai craqué. Ce n'est pas mon préféré mais c'est vrai qu'il fait du bien. Il s'appelle "Sur mon nuage". On sent légèrement le goût de l'eucalyptus.

J'en ai dégusté d'autres mais je ne les ai pas acheté parce qu'il faut déjà boire ceux-là.

Et vous? Thé ou café ou chocolat chaud? Un goût en particulier? Dites moi tout.


mardi 5 décembre 2017

L'enfant et le maudit tome 2 de Nagabe


Mangaka : Nagabe
Maison d'édition :
Date de sortie : Komikku
ISBN : 9782372871983
Pages : 196
Prix : 7,90


Résumé : Elle avait l’interdiction de toucher qui que ce soit… La main noire et froide qui s’est posée sur la joue de Sheeva n’est pas celle du Professeur…
À présent, la fillette est-elle condamnée à se transformer elle aussi en une créature de l’extérieur ? Le Professeur est horrifié de n’avoir pu la protéger, elle qui est si fragile… Et qui est donc cette “maman” vers qui la créature de l’extérieur souhaite conduire la fillette ?

MON AVIS : Le premier tome m'avait laissé avec beaucoup de question et une impression assez unique. À la lecture de ce deuxième tome, on en apprend plus mais on a aussi énormément de questions en suspens. 

Sheeva est toujours aussi mignonne et innocente. Elle est honnête et très sensible. Elle n'a pas conscience de l'implication de beaucoup de choses. Le professeur fait tout pour la protéger. Il est très humain et l'aime beaucoup. Il prend ses responsabilités et commence à découvrir la véritable raison de son existence.

Ce n'est pas le genre de manga qui va surprendre le lecteur. Le but est de faire découvrir un univers au lecteur et de lui proposer une histoire aux graphismes originaux et uniques sous forme de conte à l'atmosphère unique.

En bref, c'est un manga dont je lirais la suite. Je suis très curieuse d'en apprendre plus sur cet univers et de comprendre surtout les enjeux concernant Sheeva et le professeur.



dimanche 3 décembre 2017

Grisha tome 1 : Les orphelins du royaume de Leigh Bardugo

Grisha tome 1 : Les orphelins du royaume de Leigh Bardugo
Autrice : Leigh Bardugo
Maison d'édition : Milan
Date de sortie : 11 Octobre 2017
ISBN : 978-2-7459-9552-0
Pages : 350
Prix : 15,90

Résumé : OMBRE. GUERRE. CHAOS.
Un royaume envahi par les ténèbres.
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold.
Parmi eux : Alina Starkov.
ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L’Invocatrice de lumière.

MON AVIS : J'ai tellement aimé "Six of crows" que je n'ai pu attendre avant de lire ce roman qui se concentre sur les grishas. J'ai un peu appréhendé et surtout je pense que j'aurais du attendre avant de le lire. Pourquoi? Parce que les avis sur ce livre sont tellement enthousiastes que j'en ai attendu, peut-être, un peu trop.

On retrouve l'écriture de l'autrice qu'on aime tant avec de nouveau personnage. Ici, on rencontre Alina, une jeune femme comme les autres qui se découvre Grisha. Elle manque de confiance en elle, est fragile et plutôt effacé. Elle a quand même une sacrée répartie. Malgré tout ce qu'on peut penser d'elle, je l'ai apprécié aussi bien pour ses forces que pour ses faiblesses. Ses réactions m'ont semblé parfaitement logique. On rencontre également Mal, qu'on a un peu envie de gifler. Vous savez ce genre de personnage qui ne voit pas la vrai beauté et qui va à droite et à gauche? Bah voilà. Heureusement il va évoluer et en bien. Que serait Alina sans lui? Enfin le Darkling. J'ai été sous le charme au début même si je me suis dit qu'il y avait quelque chose de louche. Je ne sais toujours pas à quel point ce personnage est nauséabond. Il n'en reste pas moins qu'il est charismatique. Je vais également vous parler d'un personnage secondaire : Genya que l'on voit déjà dans Six of crows. Je l'aime tellement. J'ai pu mieux comprendre certaine chose à son sujet. Elle a du caractère mais connait l'art de la diplomatie.

Concernant l'histoire en elle-même, elle n'est pas exceptionnelle. Le scénario et les rebondissements ne m'ont surprise outre mesure. Je m'attendais à mieux. En même temps, une fois qu'on a lu Six of crows, on en attend tellement...Cela reste un roman de qualité et créatif de part les différents grishas et les qualité de chacun. Je ne parle pas non plus des décors. On s'y croirait vraiment. Néanmoins, j'ai été un peu déçu de l'éternel triangle amoureux, un peu différent ici, je vous l'accorde. Je n'en dirais pas plus pour ceux qui ne l'ont pas lu.

En bref, un livre sympa mais qui n'est pas du même niveau que Six of crows. J'en attendais mieux.

samedi 2 décembre 2017

Achats et plus

Coucou, 
voici une petite vidéo pour vous expliquer pourquoi j'ai craqué! Oui, j'ai perdu mon défi 0 achat! Mais bon, ça ne m'empêche pas de le reprendre.

vendredi 1 décembre 2017

Le mois de Ariel Holzl

Bonsoir à toutes et à tous,

(il va falloir que je vous trouve un petit nom quand même pour que ce soit moins officiel comme préambule)

Je ne sais pas si vous vous en souvenez. Le mois dernier (je crois. Je suis un peu paumée dans les dates ce qui explique l'oubli de cet article), j'ai tenté ma chance et ait été retenu pour participer au mois de Ariel Holzl chez les vénérables de Book en stock

N'hésitez pas à vous rendre sur leur blog régulièrement et à y participer également. On pourra poser pleins de questions à l'auteur et surtout vous pourrez découvrir d'autres blogs qui ont également lu soit le tome 1, soit les deux tomes (ba oui, parce que lire un tome 2 sans lire le premier...C'est un peu bête quand même).

Au passage, cette image a été créé par les vénérables et je me permets de leur emprunter.

En espérant que ça vous plaise et vous intéresse,

je vous souhaite une bonne soirée.


C'est le 1er, je balance tout#11

Bonjour, nous sommes le 1er Novembre. Voici venu le temps de notre rendez-vous mensuel créé par Lupiot du blog Allez vous faire lire


TOP & FLOP


  TOP:

Un immense coup de cœur. Je n'ai pas encore lu la suite mais je pense qu'en début d'année prochaine, ce sera lu.

 









Le tome 1 était déjà d'un niveau incroyable mais e tome 2 met la barre un peu plus haut. Que dire si ce n'est que j'attends la suite avec impatience.


FLOP : Pas de flop ce mois-ci mais une lecture qui ne m'a pas servi à grand chose. J'ai même eu l'impression de perdre mon temps.

1 CHRONIQUE D'AILLEURS


Pour être tout à fait honnête, ce mois-ci, je suis allée sur la blogosphère mais assez rarement. Je ne sais pas pourquoi. Néanmoins, j'ai découvert une blogueuse spécialisée sur l'Asie BookManiac qui m'a convaincu de tenter un autre roman de la maison d'édition d'ouest en est, "Le meurtre d'Alice" de Yasumi KOBAYASHI.

La seconde chronique qui m'a permis de me décider concerne la saga Néachronical de Jean Vigne. Les fantasy d'Amanda en a fait une chronique qui m'a convaincu de me laisser tenter.

UN LIEN HORS LITTERAIRE

Vous savez que je suis une fan des B.A.P, un groupe de Kpop. Et bien, des fans ont créé un magazine qui leur est consacré super bien fait et intelligent. On ne parle pas seulement des membres du groupe. On a des explications de textes et des infos auxquelles on n'a pas accès en France sauf si on parle coréen ou japonais. Le magazine s'appelle le Daily's Magazine.

CE DONT JE SUIS FIÈRE

Le mois dernier, je vous avais annoncé que je me lancer deux défis : lire les services presses et livres dédicacés d'ici le 31 décembre 2017 et ne pas acheter un seul livre.

Pour le second défi, je tiens bon malgré les tentations reçues par mon libraire qu'il s'est empressé de me présenter voulant ainsi tester ma capacité de résistance. Et bien, j'ai gagné! Mais, vous allez me demander ce que je faisais chez mon libraire! J'ai acheté les cadeaux de noël. Je vais devoir y retourner pour un cadeau qu'il me manque. 
Concernant le premier défi, je vous avez averti que la pile à lire de fin d'année était provisoire. Et bien, mon instinct était excellent. En effet, au 10 livres, 8 livres se sont ajoutés. 
Pourquoi? Et bien, les deux derniers achats concernaient un roman d'une maison d'édition que je défends (Audience) et le second est le deuxième tome de la saga les porteurs dont je suis dingue. Je ne pouvais pas attendre l'année prochaine. Une autrice (que je remercie) m'a proposé de lire son roman steampunk que j'ai beaucoup aimé. Decrescenzo a eu la gentillesse de me proposer des services presses. J'ai lu les deux et les remercie encore une fois. Je participe également à la lecture commune de Saefiel concernant le roman Grisha. Je participe également au mois de Ariel Holzl au mois de décembre et ait lu le roman. Enfin, j'ai gagné un album jeunesse dans le cadre de la masse critique babelio. Pour résumer, en lecture, ce fut intense. J'ai lu moins de livres mais je n'ai lu que deux mangas ce qui explique le chiffre un peu faible par rapport à d'habitude. Il n'en reste pas moins que, sur les 18 livres à lire, j'en ai lu 9 et un en cours ainsi qu'un manga qui n'était pas prévu. Je trouve que c'est pas mal.

Dernier point, j'ai enfin fait ma première vidéo youtube afin d 'expliquer comment recouvrir les livres. Je la trouve pas mal pour une première fois avec les moyens du bord. Je vous rassure pour les prochaines vidéos, j'ai acheté du matériel. Maintenant, je dois juste trouver comment je vais filmer tout ça. Et comme je dois bien faire ma promotion, je vous remets le lien : https://youtu.be/jpE1eMhIBqM.
Avec ce bilan, il y aura toujours une vidéo bilan avec toutes mes lectures dont voici la première : https://youtu.be/6DNgBWBP_aI

Voili voilou! Pour moi ce sera tout pour le mois qui vient de s'écouler! Et vous, comment s'ets passé ce mois de novembre?



mercredi 29 novembre 2017

Louis Pasteur contre les loups-garous de Flore Vesco

Louis Pasteur contre les loups-garous de Flore Vesco
Autrice : Flore Vesco
Maison d'édition : Didier Jeunesse
Date de sortie : 21 septembre 2017
ISBN : 9782278085552
Pages : 224
Prix : 15

Résumé :
Louis Pasteur, 19 ans, entre comme boursier à  l’institution royale Saint-Louis, animé par un seul  désir : assouvir sa curiosité pour les sciences.  Il est loin d’imaginer que sa première année d’étude  va être bouleversée par des meurtres aussi terribles  que mystérieux, perpétrés dans l’enceinte même  de l’école. Il va mener l’enquête avec la jeune  Constance, une pensionnaire intrépide et courageuse.  Entre loups-garous et complots, ils useront de vaccins  autant que de coups d’épée pour sauver les élèves  et même… le roi Louis-Philippe !
Un roman d'un genre nouveau : le policier fantastico-historico-scientifico-romantique !

MON AVIS : Ayant beaucoup aimé le premier roman de Flore Vesco, j'ai profité de sa présence lors d'un salon pour lui acheter le second. J'ai retrouvé un peu les ingrédients du premier (les mots compliqués et autres) avec quelque chose en plus. Ici, on suit un étudiant boursier dans un monde d'étudiants aisés à l'époque. 

Louis Pasteur m'a beaucoup amusé avec son esprit ultra scientifique incapable d'exprimer ce qu'il ressent autrement que par l'analyse scientifique de ce qu'il se passe dans son corps. Il analyse tout tout le temps, dort très peu et mange peu. Constance va croiser sa route. De la jeune femme modèle, elle va découvrir qui elle est vraiment au contact de Louis. Nous rencontrons également Octave, un type imbuvable (un peu stéréotypé mais on pardonne facilement. Personnellement, je l'oubliais très vite). 

Concernant l'intrigue, on rentre presque tout de suite dans le vif du sujet. L'intrigue est progressive. De quelques évènements, on finit par se consacrer entièrement à l'enquête. Honnêtement, mes soupçons ne se portaient pas sur la personne concernée même si je n'ai pas eu complètement tort. J'ai adoré l'idée de l'autrice d'inviter le roi Louis Philippe. Comme sur son précédent, le roman est sérieux avec une pointe d'humour et d'ironie bienvenue.

En bref, j'ai passé un super moment en compagnie de Louis pasteur. Je serais curieuse de savoir ce que devienne les personnages dans l'esprit de l'autrice.

lundi 27 novembre 2017

Les porteurs tome 2 : Gaëlle de C.Kueva

Les porteurs tome 2 : Gaëlle de C.Kueva
Autrice : C.Kueva
Maison d'édition : Thierry Magnier
Date de sortie :  Novembre 2017
ISBN : 979-10-352-0105-0
Pages : 250
Prix : 14,90


Résumé :
Dans le premier tome de la trilogie Les Porteurs, C. Kueva nous entraînait dans un monde où les enfants naissent hermaphrodites. À 16 ans, homme ou femme, il faut choisir… Le tome 2 débute là où commençait le tome 1, mais cette fois, c’est à travers les yeux de l’héroïne Gaëlle que nous suivons l’intrigue. Elle découvre que Matt, son amoureux, est un Porteur. Gaëlle est prête à tout pour que Matt puisse devenir un homme. La jeune fille se rapproche alors des réseaux naturalistes. Mais qui sont-ils vraiment ?
Pourquoi les autorités s’opposent-elles à ce mouvement alternatif ? Est-elle prête à transgresser les lois, celles de l’État mais aussi celles de l’amour ?
Dans ce deuxième volume, la tension monte d’un cran entre nos héros et les autorités du pays. Les personnages vont redoubler d’efforts pour percer les secrets dans ce monde inquiétant où la manipulation génétique gouverne. À qui peut-on vraiment faire confiance ?

MON AVIS : JE VEUX LA SUITE! Quand je pense que je redoutais ce tome...Explication : au vue des évènements précédents, j'avais peur de lire ce tome du point de vue de Gaëlle. Finalement, c'était intelligent de la part de l'autrice. En effet, on a une image à la fin du tome précédent pas très reluisante de cette jeune femme. Écrire de son point de vue permet, d'une part au lecteur de comprendre le pourquoi du comment et d'autre part de revivre une partie de l'histoire de son point de vue.

Certains vont me dire "oui mais du coup, il faut se souvenir du premier tome?" C'est mieux. Je m'en souviens assez bien ce qui m'a permis d'avoir une vision plus vaste de l'univers créé par Cat Kueva. On ne suit plus seulement le trio d'ami et Lou, on suit un mouvement et plein d'autres choses qui dépassent Gaëlle. À vouloir aider ses proches, elle va se retrouver dans une histoire dont elle n'avait pas conscience. Elle se montrera ouverte d'esprit, courageuse et pleine d'énergie malgré tout ce qui va se passer et s'enchaîner.

Son comportement vis-à-vis de Matt est de ce fait plus compréhensible. Je ne dis pas que je l'apprécie mais je comprends sa réaction. Elle est remontée dans mon estime et heureusement, elle a conservé son humanité ce qui l'a rend vraie. Quand à Matt, on en a une vision très différente de celle que j'en avais. Pour être plus précise, c'est en partie la vision que j'en avais mais pas complètement. Quand à Flo, ce personnage m'a surpris. Il n'a pas du tout évolué comme je l'aurais imaginé. Je vous rassure. J'ai adoré son évolution. Je pense que j'emprenterais le chemin qu'il choisit bien plus courageux que les autres au final.

Concernant les thématiques, on reprend celle du premier tome c'est-à-dire le pouvoir des laboratoire, les décisions de l'Etat, l'éducation et la sexualité. À ceux-là, ajoutons le devoir de mémoire, la culture, l'apprentissage, la découverte de soi, les responsabilités, la résistance et sûrement d'autres qui ne me viennent pas au moment où j'écris ces lignes.

Autre énorme point fort : elle a surpassé Gabriel Katz. Ce n'est pas rien de le dire. Déjà dans le tome 1, je sautillais partout dans mon appartement après la voir fini en hurlant que je voulais la suite (ok, j'ai pas hurlé mais je l'ai dit), alors avec ce tome, au vue de toutes les révélations qui s'enchainent, je me suis redressée et je l'ai lu debout (chose que je ne fais jamais) en écarquillant sûrement les yeux et je ne parle pas des dernières lignes...Si Cat Kueva avait été là, je l'aurais supplié de me donner la suite. 

En bref, j'ai juste plus qu'adoré ce deuxième tome et il me tarde de lire le troisième qui sera, je pense, le summum au vu du personnage à l'honneur. Alors C. Kueva, quand sortira la suite s'il vous plait?





 

samedi 25 novembre 2017

Un désir de littérature coréenne de Jeong Myeong-Kyo

Un désir de littérature coréenne de Jeong Myeong-Kyo
Auteur : Jeong Myeong-Kyo
Maison d'édition : Decrescenzo
Date de sortie : Mai 2015
ISBN : 9782367270180
Pages : 212
Prix : 14

Résumé : Un désir de littérature coréenne résonnera longtemps comme étant le premier ouvrage à opérer une critique fondamentale de la littérature coréenne. Rédigé par l’un des meilleurs critiques coréens, cet ouvrage témoigne des débats qui ont agité et qui agitent encore une littérature désormais placée au rang de littérature mondiale. Jamais littérature n’aura autant été influencée par l’Histoire du pays qui lui a donné vie. Le dernier siècle fut pour la Corée un siècle de souffrances et la littérature n’a pu échapper à son rôle de témoin critique des événements, mais aussi à son devoir de révolte contre les blessures supportées. Ce rôle lui confère une portée sociale et historique singulière. Tantôt neutre, tantôt engagée, la littérature coréenne n’a eu de cesse de débattre de ses fondements théoriques et de son esthétique si caractéristique de sa langue. C’est à cela sans doute que nous lui devons ce charme ineffable.
Les articles ici présentés font la par belle à une analyse sans concession de la littérature coréenne, de sa langue, de sa traduction, de l’influence occidentale qu’elle a subie, autant que des discours politiques qu’elle a produits. Cette recherche constante de son identité nous donne une idée de sa vitalité. C’est aussi cela qui la démarque des autres littératures d’Asie.

MON AVIS : Merci aux éditions Decrescenzo pour ce service presse.

Il s'agit d'un essai sur la littérature coréenne. Je m'attendais donc à me retrouver à la fin avec un nombre de livres cités incroyable. Et bien pas tant que ça. Cet essai est très simple à comprendre et pas pénible du tout. Bien au contraire. Il est vivant et on retrace une partie de l'histoire Sud Coréenne. Le plus intéressant est de voir l'impact que les occidentaux et l'histoire occidentale a pu avoir sur le pays du matin calme. 

L'autre point très intéressant est que l'on découvre différente façon de voir la littérature coréenne. on découvre aussi la littérature au sens mondial et la place de la littérature coréenne dans le monde. Il y a quelques extrapolations qui ne sont pas du tout gênantes. On apprend, bien au contraire, pleins de choses.

En bref, ce livre est extrêmement intéressant. Je le recommande à toutes et à tous notamment aux amoureux des livres ou étudiants en littérature. Mais si vous êtes tout simplement curieux, n'hésitez pas. On en ressors différents.

jeudi 23 novembre 2017

Index



A

B

C



COLLECTIF 

 

D   

 

E

 

F

 

G

H

 

I

 

J

K

La maraude de Ahmed Kalouaz
Les regards des autres de Ahmed Kalouaz
Aeternia tome 1 : La marche du prophète de Gabriel Katz
Aeternia tome 2 : L'envers du monde de Gabriel Katz
La maitresse de guerre de Gabriel Katz
La part des ombres tome 1 de Gabriel Katz  
Blue exorcist tome 14 et 15 de Kazue Kato
Blue exorcist tome 16 & 17 de Kazue Kato
Ikumen After tome 1 de Kazuma Kodaka
Ikumen after tome 2 de Kazuma Kodaka
Et puis après de Kazumiko Murakami 
Arte tome 5 de Kei Ohkubo
L'étranger de la plage de Kii Kanna
Qu'est devenu l'homme coincé dans l'ascenseur? de Kim Young-Ha
 La photographe tome 1 de Kenichi Kiriki
La photographe tome 2 et 3 de Kenichi Kiriki
Les animaux fantastiques : les héros du film de Michael Kogge
The ancient Magus Bride tome 5 de Kore Yamazaki
The ancient magus Bride tome 6 de Kore YAMAZAKI 
La guerre du lotus tome 1 : Stormdancer de Jay Kristoff
Les porteurs tome1 : Matt de C. Kueva
Le chat zen de Kwong Kuen Shan
 

L

M

 

N

 

 O

 

P

 

Q

 

 

R

 

S



T

 

U   

 

V

 

W   

 

X

 

Y

 

Z